Labé : des citoyens dénoncent l’arrêt prolongé de la production des cartes d’identité nationale

août 20, 2018 12:20
0

La production des cartes d’identité nationales est bloquée depuis quelques semaines dans la commune urbaine de Labé. Une rupture de planche serait la cause principale de cette situation qui inquiète bon nombre de citoyens dans le besoin. Ceux-ci dénoncent une négligence des autorités compétentes, a constaté sur place Guinéenews©.

Malgré cette rupture inopinée, le commissariat central de police de Labé ne désemplit pas de citoyens qui manifestent le besoin d’obtenir une pièce d’identité nationale indispensable pour les déplacements inter-urbain et sous-régionaux. « Je suis là pour me procurer d’une carte d’identité nationale afin d’aller à Bamako chez mon mari mais je n’ai pas eu. Ils m’ont demandé de revenir prochainement », affirme Madame Aissatou Diallo en instance de voyage pour le Mali Bamako qui dit n’attendre que cette pièce pour voyager.

Mamadou Diallo est dans la même position. « Je suis venu chercher une carte d’identité nationale pour mon enfant qui doit voyager. Mais ils m’ont dit d’attendre jeudi. Donc je n’ai pas pu avoir la pièce aujourd’hui », déclare-t-il.

« C’est devenu une habitude ici à Labé ; à la fin de chaque un ou deux mois, on assiste à ce scénario. Chaque fois, on nous dit que le stock de planches est épuisé alors que quand tu es prêt à fournir un certains montant, c’est-à-dire cinq voire six fois le prix normal, on s’occupe de toi. Regardez tout ce beau monde ; ça fait près d’une semaine qu’on fait la ronde ici ; chaque matin, on est là et on rentre bredouille », déplore Samba Kanté.

Choqué par cette rupture qu’il qualifie de négligence de la part des autorités compétentes, Maître Oury sollicite : « Je demande aux autorités de tout faire pour que si un citoyen veut voyager qu’il y ait ce document sans souci. Mais si un citoyen qui a besoin d’un papier rencontre ce genre de difficultés, ce serait compliqué. » 

Sur les raisons de cette situation qui impacte sur les activités des citoyens, le commandant Bah Mamadou Dian chef section identité judiciaire au commissariat central de Labé soutient que cette rupture est temporaire.  » Depuis trois jours, on n’a pas produit de carte d’identité par manque de planche ; mais rassurez-vous que le problème est presque réglé « , rassure-t-il.

Selon un responsable du commissariat central qui a préféré garder l’anonymat, la production reprendra sous peu car les planches devront être reçues incessamment à Labé. Pour l’instant, tous les regards restent braqués sur le commissariat central de police de Labé où la demande ne fait que se multiplier du jour au lendemain.