Labé: des femmes manifestent contre la pénurie d’eau

mai 17, 2018 1:15
0

Suite à la persistance de la crise d’eau qui frappe depuis plusieurs semaines bon nombre de quartiers de la commune urbaine de Labé, des femmes ont bruyamment manifesté ce jeudi 17 mai dans la commune urbaine. Cette marche de la colère est partie du siège de la préfecture pour se terminer devant la Société des Eaux de Guinée (SEG), a constaté sur place Guinéenews.

Tout au long de leur marche, les femmes scandaient en boucle le slogan ‘’SEG zéro, on n’en peut plus, trop c’est trop! « .  «On manifeste pour réclamer de l’eau dans les foyers. On n’en trouve plus car, on peut attendre toute une soirée sans avoir  un seul bidon. En plus, nos puits sont à sec et on ne peut plus continuer ainsi. La SEG ne fait pas son travail », a expliqué Hadja Ousmane Satina.

Hadja Assiatou Diallo renchérit en ces termes: «on est ici pour extérioriser notre ras-le-bol car, cela fait maintenant un mois qu’on ne gagne pas d’eau alors que tous les puits sont à SEC et on vient d’entamer le mois saint de Ramadan. On n’en peut plus. Soit ils alimentent tout le monde à la fois, soit ils jettent l’éponge, mais on en peut plus.»

Interpellé par rapport à cette crise d’eau, le préfet Safioulaye Bah déclare: «honnêtement, je ne sais pas. Moi, je sais d’après ce qu’ils m’ont dit, les techniciens sont en train de pomper. J’ai eu monsieur le directeur général de la SEG qui m’a assuré que la citerne est partie depuis plusieurs jours. Donc, c’est vous qui m’annoncez cela.»

Il faut noter que la déserte en eau a fortement été perturbée ces derniers mois dans la commune urbaine de Labé où certains quartiers ont passé plus d’un mois sans avoir une goutte d’eau au robinet. Une situation qui provoque la colère des citoyens qui commencent à se faire entendre. Parce que les factures seraient régulièrement réglées, soutiennent-ils.

Aux dernières nouvelles, la panne mise en cause par la SEG serait réglée et le carburant serait disponible. Selon des responsables, l’alimentation reprendra incessemmant.