Labé : échauffourées entre enseignants et forces de l’ordre

0
388
Enseignants manifestant à Labé

Voulant coûte que coûte tenir un sit-in à la Direction Préfectorale de l’Education de Labé ce lundi, pour dénoncer le gel du salaire de plusieurs d’entre eux, les enseignants grévistes se sont heurtés à une violente riposte des forces de sécurité venues. Aussitôt, des échauffourées ont éclatées. A constaté sur place votre quotidien électronique Guinéenews.

Sur place, les policiers ont demandé aux grévistes de quitter les lieux. « Rentrez ! La manifestation n’est pas autorisée ! Allez !», laissait entendre les forces de l’ordre. Les enseignants décidés à aller jusqu’au bout, répliquaient : « on le fait pour nous, pour vous et pour nos enfants. » D’échange en échange, la tension  monte, des tirs de gaz lacrymogène remplacent les échanges verbaux. Et la débandade  s’en suit. Dans la foulé, un taxi-motard qui circulait paisiblement a été blessé puis embarqué par la policiers qui l’auraient déposé à l’hôpital.

Mamadou Oury Hawa Labico Diallo, secrétaire administratif du SLECG Labé n’est pas surpris de cette violente réaction des forces de maintien d’ordre face à la manifestation: «  on s’attendait à se dispositif de sécurité. Mais l’État va faire ce qu’il doit faire et nous ferons ce que nous devons faire », estime-t-il.

Il faut signaler que plusieurs responsables du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Labé n’ont pas pris part à la manifestation de ce lundi. Une attitude dénoncée et condamnée par des enseignants grévistes qui parlent d’une démission des leaders du SLECG de Labé.