Labé : échauffourées entre enseignants et forces de l’ordre

0
1767
Enseignants manifestant à Labé

Voulant coûte que coûte tenir un sit-in à la Direction Préfectorale de l’Education de Labé ce lundi, pour dénoncer le gel du salaire de plusieurs d’entre eux, les enseignants grévistes se sont heurtés à une violente riposte des forces de sécurité venues. Aussitôt, des échauffourées ont éclatées. A constaté sur place votre quotidien électronique Guinéenews.

Sur place, les policiers ont demandé aux grévistes de quitter les lieux. « Rentrez ! La manifestation n’est pas autorisée ! Allez !», laissait entendre les forces de l’ordre. Les enseignants décidés à aller jusqu’au bout, répliquaient : « on le fait pour nous, pour vous et pour nos enfants. » D’échange en échange, la tension  monte, des tirs de gaz lacrymogène remplacent les échanges verbaux. Et la débandade  s’en suit. Dans la foulé, un taxi-motard qui circulait paisiblement a été blessé puis embarqué par la policiers qui l’auraient déposé à l’hôpital.

Mamadou Oury Hawa Labico Diallo, secrétaire administratif du SLECG Labé n’est pas surpris de cette violente réaction des forces de maintien d’ordre face à la manifestation: «  on s’attendait à se dispositif de sécurité. Mais l’État va faire ce qu’il doit faire et nous ferons ce que nous devons faire », estime-t-il.

Il faut signaler que plusieurs responsables du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Labé n’ont pas pris part à la manifestation de ce lundi. Une attitude dénoncée et condamnée par des enseignants grévistes qui parlent d’une démission des leaders du SLECG de Labé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.