Labé : « Il n’y aura pas d’élections le 1er mars en Guinée », déclare Fodé Oussou Fofana     

0
925
Fodé Oussou

En tournée depuis quelques jours dans la région de la Moyenne Guinée, Fodé Oussou Fofana, le vice-président de l’UFDG (union des forces démocratiques de Guinée) a pris contact ce dimanche 23 février 2020 avec non seulement les militants de son parti mais aussi avec ceux du front national pour la défense de la constitution (FNDC) de Labé. C’est le siège local de l’UFDG sis au cartier Kouroula qui a servi de cadre à la rencontre qui a mobilisé tous les députés et maires UFDG de la région, a constaté sur place Guinéenews.

D’entrée de jeu, le vice-président de l’UFDG a tenu au nom de son parti et au nom du mouvement social à remercier les populations de Labé pour leur engagement et leur détermination à poursuivre le combat contre le tripatouillage constitutionnel en cours dans notre pays.

« Le FNDC est fier de Labé parce que j’ai eu Sano tout à l’heure ; il m’a chargé de vous dire grand merci et qu’il est fier de vous », a entamé Fodé Oussou Fofana.

‘’La carte d’électeur ne vaut absolument rien’’ déclare le vice président de l’UFDG : « pour cette élection, il ne s’agit pas de dire que je ne sors pas. Si vous récupérez la carte d’électeurs ok, si vous ne la récupérez pas ok. Si vous voulez déchirer, si vous voulez acheter des bananes avec pour manger, si non faites en ce que vous voulez. Cette carte d’électeurs ne vaut absolument rien. On a entendu le ministre dire que si tu n’a pas de carte d’électeurs, tu n’auras pas de carte d’identité, tu n’auras pas de passeport, tu n’iras pas à la Mecque. C’est faux. Actuellement quand tu pars au Sénégal c’est la carte d’identité qui est le fichier électoral. Ce fichier là ne comporte que de mineurs, en Haute Guinée ils n’ont recensé que des mineurs, des enfants pour dire que c’est des cartes d’électeurs. C’est malheureux. Donc si vous récupèrez ok, si vous ne récupérez pas ok ; si vous voulez vous aller jeter, déchirer ou acheter des galettes avec ; ce n’est pas une carte d’électeur ; ça n’a aucune importance parce qu’il y aura pas d’élection ici », menace-t-il.

Alpha Condé a dit que si nous ne voulons pas qu’il y ait élection, qu’il faut frapper. J’ai dit Alhamdoulilaye rabil alamina (Dieu merci). Cette année il y aura « frappé ». Ça sera plus que Dian Kewali et Turban (en faisant allusions aux guerres saintes au Foutah Djallon). Le 1er mars il n’y aura pas d’élection ici. Si quelqu’un sort pour dire que Alpha a dit d’aller aux élections, il regrettera d’être sorti. A son retour, il priera pour remercier Dieu. Ce n’est pas moi qui l’ai dit mais c’est Alpha. Que c’est la « frappologie ». Donc on va frapper jusqu’à comprendre qui a raison. Donc, il n’y aura pas d’élection ni à Labé ni ailleurs. C’est la disposition qu’on a prise. Il n’y aura pas d’élection en Basse cote.  El Hadj Sekouna Soumah et El Hadj Ousmane Sans loi ont fait une declaration officially. Le FNDC aussi a pris une décision qu’il n’y aura pas d’élection », insiste docteur Fodé Oussou Fofana.

« Si Alpha voulait la paix, il allait annuler afin qu’on se retrouve pour assainir le fichier électoral », a conclu le vice-président de l’UFDG dans une ambiance bon enfant à Labé.