Labé : le directeur des TP fait le point sur le pont de Manga-Labé

mai 7, 2019 4:47

Reliant le centre urbain à la périphérie sud-ouest de la ville de Labé, le pont de Manga-Labé dont le lancement des travaux en fin 2018 a suscité beaucoup d’engouement traine encore le pas. L’entreprise bénéficiaire du projet peine à rendre l’infrastructure aux populations alors que le délai d’exécution contractuel était de trois mois. Une situation que déplore le directeur des TP (travaux publics) qui annonce pour bientôt la remise de l’ouvrage.

Ce retard a été causé par l’entreprise ayant raflé le contrat d’exécution, soutient Saidou Pita Diallo, le directeur régional des TP avant de préciser : « les travaux ont débuté au mois de novembre 2018 et le délai qui est prévu, c’est trois mois dans les conditions normales. Et jusqu’aujourd’hui, les travaux continuent mais il y a eu un retard quand même. Ce retard dépend de l’entreprise. Il y a eu assez de pression. Nous sommes allés même jusqu’à faire une mise en demeure à l’entreprise » rappelle-t-il.

« C’est ce qui a fait qu’au jour d’aujourd’hui, les travaux sont beaucoup avancés parce que tous les appuis sont finis. Aujourd’hui, ils vont couler le dernier chevêtre du côté de Labé. Ce qui va rester, c’est les poutres, la dalle et peut être le remblai », rassure le directeur régional des TP. Selon lui, les travaux sont exécutés à 70 %.

Pour ce qui est du coût global des travaux, Saidou Pita Diallo affirme: « le montant du contrat est de 919 millions GNF pour un délai contractuel de trois mois au profit de l’entreprise EGUITECH. Pour le moment on n’a pas encore appliqué les pénalités. Tu sais, ces derniers temps, on cherche un peu à faire la promotion des PME guinéennes. On s’appesantit un peu sur les pénalités des entreprises. Mais, je sais que très prochainement, toutes les choses seront prises en compte. Sinon dans les conditions normales, depuis le démarrage des travaux, on est au sixième mois ».

A la question de savoir si l’infrastructure sera rendue avant les grandes pluies, le DGR des TP rassure : « ce qui est grave, c’était de sortir de l’eau. Aujourd’hui même si les pluies commençaient, cela ne va pas entraver l’évolution des travaux parce que maintenant, c’est les travaux de surface qui restent. Mais tout ce que je peux vous dire, dans les conditions normales, les travaux qui restent à faire, au bout d’un mois on peut les finir ».

Faut-il noter que la mise en service de ce pont sera un ouf de soulagement pour une bonne partie des populations de la commune urbaine de Labé.