Labé : le gouverneur donne le coup d’envoi de la foire artisanale de Guinée

0
400

Sous la présidence d’honneur de madame Zeinab Camara, chef de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la foire artisanale de Guinée au foutah Djallon a officiellement été lancée dans la soirée du jeudi 06 décembre 2018 par les autorités locales de la cité de Karamoko Alpha Mo Labé. Elles étaient entourées de plusieurs invités venus des quatre coins de la République de Guinée, a constaté sur place Guinéenews.

Tout d’abord, c’est le nouveau maire de la commune urbaine de Labé qui a ouvert la valse des discours. Mamadou Aliou Laly Diallo a souhaité la bienvenue à toutes et à tous avant de rappeler que Labé regorge de talentueux artisans.

Dans son discours de circonstance, le maire a remercié la structure organisatrice de l’événement qui selon lui suscite aujourd’hui beaucoup d’intérêt et d’engagement.

À son tour, Oumar Barry, le principal acteur de la foire artisanale de Guinée au foutah Djallon y est allé de son mot : « il m’est difficile de prononcer un discours ce soir, mais j’aimerais résumer mes différents mots en de simples remerciements à l’endroit de toutes les personnes qui ont cru en cet événement en le soutenant de prés ou de loin ; moralement, physiquement ou financièrement. Organiser un tel événement dans une ville située à 450 kilomètres de la capitale Conakry, il n’est pas facile de croire en de tels projets surtout lorsque ce sont des jeunes qui prennent le devant. Et encore une fois pour ceux qui ont eu l’expression de dire que les jeunes ont du talent, que les jeunes peuvent le faire, j’aimerais le certifier ce soir que les jeunes guinéens peuvent réaliser leurs projets », a laissé entendre le responsable de Rev-medias.

En sa qualité de représentante du ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique Hadja Zenab Koumanthio Diallo estime que la culture guinéenne se porte à merveille : « au-delà de tout ce que nous sommes en train de dire ou de faire, il y a que notre culture se porte très bien. Les artisans sont des hommes de culture, c’est aussi et surtout des gardiens de notre patrimoine culturel. Si vous voyez une artisane qui s’affaire à faire un Léfa, ou alors un cordonnier qui fabrique des chaussures où plus loin le musée du Foutah qui a exposé ici à coté de vous ; tout ça c’est la culture, tout ça c’est notre patrimoine culturel que nous sommes en train de préserver » précise-t-elle.

Zeinab Camara, chef de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique ne cache pas ses sentiments :« je suis ravi aujourd’hui de me retrouver en cette belle journée du 6 décembre 2018 en tant que maman de cet événement pour honorer la quatrième édition de la foire artisanale de Guinée qui va devenir incha Allah aux files du temps, le traditionnel événement emblématique de la vie économique de notre pays et du foutah en particulier. En faisant de moi la maman de ce grandiose événement, c’est tout l’enseignement supérieur et la recherche scientifique qui est aussi mis à l’honneur » soutient-elle.

Enfin, l’honneur a échu à Sadou Keita, le gouverneur de la région administrative de Labé de déclarer ouvertes les activités de la quatrième édition de la foire artisanale de Guinée au foutah Djallon.