Labé : le gouverneur lance les préparatifs des Journées nationales de l’élevage

0
663

Comme annoncé dans l’une de nos précédentes dépêches, c’est désormais officiel, les journées nationales de l’élevage se tiendront les 26 et 27 juin prochains dans la région administrative de Labé. Pour ce faire, les autorités locales de Labé, les cadres de l’élevage ainsi que toutes les entités impliquées dans ce secteur, ont eu dimanche 3 juin avec la mission nationale les premières discussions portant sur les préparatifs de cet événement.

Après la présentation des différents services et cadres ayant répondu à l’appel, le gouverneur de région a tenu à faire briefing par rapport à l’organisation de ces journées au Fouta.  «Chacun de nous sait que notre économie régionale ne repose que sur l’élevage et l’agriculture. Quand on vient pour la promotion de ces deux activités, nous nous tenons entièrement à disposition. Parce que nous sommes conscients aujourd’hui que nous sommes une région d’extrême pauvreté. Ce n’est pas caché. Alors, si le chef de l’État a impulsé le développement agricole en y apportant les ingrédients nécessaires, il ne reste que le courage pour aller beaucoup plus de l’avant. C’est le père de la nation Guinéenne qui vient. Si nous nous confondons parce que nous sommes fortement politisés à Labé aujourd’hui, même quand tu es en train de marcher quelqu’un peut te dire que c’est la démarche UFDG, RPG… On a vu ce qui s’est passé à N’Zérékoré.  Bien avant ce qui s’est tenu à Kankan à tellement mobilisé que Nzérékoré était dans l’obligation d’en faire autant. On a reçu le président de la République à 12 kilomètres en rang serrés, la tribune pleine. Ces deux régions n’ont pas parlé de mandat. Ils ont parlé de développement agricole à N’Zérékoré, de l’orpaillage à Kankan pour qu’il y ait création de richesses sociales », a déclaré Sadou Kéita.

Tout renchérissant, El Hadj Safioulaye Bah, le préfet de Labé mettra un accent sur la mobilisation qu’il doit y avoir : « ce n’est pas Labé seulement qui est concernée, il s’agit de 11 préfectures qui seront représentées ici à Labé. Donc, l’ensemble du Fouta. Ensuite, ceux de la Basse, de Haute Guinée et de la Forêt viendront pour certaines expositions. Donc, l’intérêt et l’importance de l’accueil que nous allons réserver à monsieur le président de la République, auront leurs retombées.»

La mission nationale était entre autres composée de Joseph Boniface Mansaré, le Directeur national des productions et industries animales et de docteur Boubacar Diallo, le Coordinateur du projet régional de gestion durable du bétail ruminant en Afrique de l’ouest. Ils relèvent tous du ministère de l’Elevage et ont, à tour de rôle, expliqué les attentes du gouvernement durant ces journées nationales de l’élevage à Labé.