Labé : le mot d’ordre de ville morte largement suivi ce lundi

juillet 16, 2018 6:00
0

Annoncée par les forces sociales de Guinée, la journée ville morte est respectée au pied de la lettre dans la commune urbaine de Labé où les activités dans leur globalité ont été paralysées en ce lundi 16 juillet.

A Labé, le marché central, les boutiques et magasins du centre urbain sont restés fermés consécutivement au mot d’ordre de grève générale lancé par les forces sociales du pays. Seul le marché Yenguéma était en partie opérationnel afin de permettre aux ménagères de faire le panier.

Dans la matinée de ce lundi, en dehors de l’agence locale de la banque centrale de la république de Guinée (BCRG), toutes les banques primaires de la place ont baissé les rideaux. Malgré la désolidarisation de la FESABAG qui affirme n’être pas concernée par ce mot d’ordre.

C’est le même constat au niveau des stations-service qui sont également restées fermées. Une première, car depuis le début des protestations contre la hausse des produits pétroliers en République de Guinée.

Il faut signaler qu’en cette troisième semaine de grève tout semble calme dans la cité de Labé où pour l’instant aucun incident n’a été signalé.