Labé : le report de la fête nationale à Kindia suscite interrogations et inquiétudes au sein de la population

0
621

Selon le programme annoncé l’année dernière à Kankan par le président de la République, les festivités tournantes de l’indépendance allaient se tenir cette année à Kindia puis à Labé, l’année suivante. Un programme qui risque d’être perturbé suite à un récent report de ces festivités. Aujourd’hui, ce report suscite inquiétudes et interrogations dans la cité de Karamoko Alpha mo Labé.

Kanté Mamadou Alpha, agent de développement local s’interroge : « avec le report de la fête à Kindia cette année, on se demande quand est-ce que cette fête va se tenir à Labé sachant que 2020, c’est la dernière année du président Alpha Condé au pouvoir. Alors, à moins que ce ne soit en 2021, je me demande comment cela va être possible. Car, on sait que les chantiers viennent à peine de commencer dans la ville des Agrumes. Comment cela va être possible à Labé où il n’y a, à ce jour, aucune prospection alors qu’après 2020, c’est en principe un notre régime qui doit prendre service en Guinée. »

Quant à Mariame Diallo, elle estime qu’il faudrait que les autorités au plus haut niveau, tentent de nous éclairer sur cette situation. Car, désormais on est pessimiste avec ce report, dit-il. « Toutefois si c’est de bonne foi, que les travaux démarrent également à Labé. Parce que normalement, selon le programme du chef de l’État, 2020 c’est l’année de Labé. Donc, qu’il en soit ainsi », renchérit-t-elle.

Plus pessimiste que ces prédécesseurs, Adama Barry parle lui d’une diversion : « je pense que cela a été comme toujours du tape-à-l’œil. Labé n’abritera pas ces festivités. Car, je reste convaincu que même d’ici le 02 octobre 2020, les chantiers ne seront pas rendus du coté de Kindia. On sait ce qui s’est passé à Mamou, Nzérékoré et Kankan. Donc que Labé ne s’attende à bénéficier de quoi que ce soit. C’est perdu d’avance. »

Invité le jeudi 03 octobre dans l’émission Hallen Fopp de la radio Espace Foutah, El Hadj Safioulaye Bah le préfet de Labé reste toujours optimiste : « demandons à Dieu de nous permettre de voir ce jour. Vous savez, ce qui nous différencie des autres comme la Haute Guinée ; eux-mêmes si tu leur dis un mensonge, ils demanderont à Dieu de l’exhausser. Mais nous, même si c’est vrai, on ne croit pas. Pour l’instant on n’a aucune information sur la chose. Mais ils avaient dit que Labé abritera la fête en 2020. Donc, demandons à Dieu de nous faire voir ce jour dans de bonnes conditions. »

Il faut rappeler que les festivités tournantes de l’indépendance de notre pays ont permis de changer l’image de plusieurs régions administratives de la Guinée avec la réalisation de plusieurs infrastructures. De Boké à Kankan en passant par N’Zérékoré et Mamou, les traces sont visibles.