Labé : les activités économiques paralysées au profit d’une opération générale d’assainissement

0
2266

Après une première opération dont les résultats ont été éclatants, la mairie de Labé vient d’amorcer la deuxième phase de la campagne d’assainissement du centre ville de Labé. Pour ce faire, les marchés de la commune urbaine ont été fermés et des barrages érigés sur plusieurs axes routiers en ce samedi 26 janvier 2019 pour faciliter l’opération d’assainissement en cours, a constaté sur place Guinéenews©.

« Comme convenu, nous avons décidé de reprendre les journées d’assainissement parce que comme vous le savez, le samedi 1er décembre 2018, nous avions entamé une campagne d’assainissement. Donc aujourd’hui,  c’est la deuxième journée et nous avons pris des dispositions pour une réussite totale de l’activité. On est sur le terrain et l’adhésion de la population est totale », se réjouit à l’entame, Mamadou Aliou Laly Diallo, le maire de Labé.

Cette opération qui a démarré aux environs de 07 heures du matin s’étendra jusqu’à 13 heures, selon les organisateurs : « aujourd’hui, vous constaterez qu’il y a moins de déchets par rapport à la première opération. Les gens ont compris la chose et en plus il y a désormais des poubelles un peu partout et c’est tout le monde qui s’implique dans l’opération. Aujourd’hui, nous avons non seulement impliqué les femmes balayeuses mais aussi nous avons loué six camions pour l’évacuation des déchets. Il y a aussi des associations de jeunes qui sont massivement mobilisées. C’est un ouf de soulagement pour la commune et pour les habitants », estime le maire.

Les transporteurs de Labé ne sont pas restés en marge de l’opération. Mamadou Kouyaté du syndicat des transporteurs y est allé de son mot : « on a trouvé qu’il faut qu’on s’implique dans l’assainissement de la ville parce que la mairie est déterminée. Vous constaterez que toutes les gares routières sont propres en ce jour », soutient-il.

A la question de savoir quel est le financement de l’opération, le maire de Labé répond, on ne peut plus clair. « Je ne peux pas vous donner tout de suite là le coût parce que nous n’avons pas fini et des imprévus s’invitent à tout moment. Tout à l’heure, il était question d’engager des manouvres pour déboucher des caniveaux qui étaient totalement bloqués. En plus, nous sommes en train de négocier avec des tricycles pour épauler les camions. Donc tout ça va nous coûter ; ce qui fait qu’actuellement on ne peut pas vous donner le coût de l’opération », précise Mamadou Aliou Laly Diallo.

A l’image de Conakry, cette opération ne se passe pas sans difficultés. « On m’a posté sur cet axe pour empêcher la circulation afin de permettre aux travailleurs de vite faire leur boulot. Je suis en train de bloquer des motos, des véhicules qui, parfois,  tententsi de violer le barrage pour passer alors qu’ils savent qu’une opération d’assainissement est prévue en ce jour », explique Mamadou Dian Diallo.

Par ailleurs, l’équipe communale de Labé entend pérenniser cette opération afin de redorer la blason de la cité de Karamoko Alpha mo Labé.