Labé : les étudiants de l’université Hafia vent debout contre les frais d’inscription

0
480

Comme dans les autres universités du pays, les étudiants de l’université Hafia de Labé se sont fait entendre dans la matinée de ce jeudi 17 décembre. Objectif principal, dénoncer la hausse des frais d’inscription et de réinscription fixés cette année à 200 000 GNF et exiger leur retour aux anciens coûts de 15 000 GNF.

Après l’échec de leurs négociations avec le Rectorat, les étudiants ont fini par descendre dans la rue pour se faire entendre.

« On a adressé un courrier au recteur de l’université qui nous a appelés en nous disant de renoncer aux manifestations pour le moment et de passer à la réinscription. Ainsi s’il y a une diminution, ils vont nous restituer le reste de l’argent. On a dit qu’on n’est pas prêt à le faire. Mais, il faut qu’ils réduisent d’abord avant toute inscription. Ainsi, on est sortis aujourd’hui pour réclamer la réduction des frais d’inscription et de réinscription au sein de toutes les universités publiques de la Guinée. Ce mouvement concerne toutes les universités publiques du pays. On a jugé nécessaire de manifester paisiblement et sans aucune violence. Actuellement, nous payons les frais de réinscription à 200 000 voire 205 000 GNF. On nous dit que les 5 000 GNF, sont destinés aux photos. Et nous constatons aussi que ces 5 000 GNF qui sont payés, ils prennent cet argent et ils le mangent. Maintenant les anciennes photos prises en licence1, ce sont reproduites en licence 3. Nous voulons que cela soit diminué parce que les promotions précédentes n’ont pas payé les mêmes montants au compte des frais d’inscription et de réinscription », a expliqué Mamadou Mouley Diallo, le porte-porte-parole.