Labé : Les forces de sécurité  démantèlent  un réseau de bandits armés (procureur) !

0
1400

La brigade de recherche de la gendarmerie nationale de Labé a réalisé  un coup de filet n. De file à aiguille à la suite d’un rapt de moto, elle a remonté l’enquête jusqu’au cœur d’un réseau de bandits bien armés. Trois des quatre malfaiteurs ont été mis aux arrêts, inculpés et placés en détention provisoire pour faits de vols à main armée et complicité de vol à main armée à en croire au procureur du tribunal de première instance (TPI) de Labé.

Interrogé ce mercredi 20 mai 2020 par la rédaction locale de Guinéenews, Fallou Doumouya, le procureur du TPI de Labé, a accepté de revenir sur le film de l’arrestation : « en effet le 15 mai 2020, aux environs de 20 heures, une demoiselle nommée Rouguiatou Bah qui est domicilié à Malea (secteur du quartier Kaka 2) s’est rendu au domicile de Ousmane Diallo (avec lequel elle entretient des relations amicales) pour s’enquérir de la situation de ce dernier qui est en train de purger actuellement sa peine privative de liberté suite à sa condamnation par le tribunal de première instance de Labé pour des faits d’injures publiques et de menace de mort. Elle est resté jusqu’aux environs de 22 heures, heures à laquelle elle a pris congé tout en demandant au petit frère de son copain de la raccompagner. Ce monsieur, pour des mesures de précautions accepta la demande tout en prenant soin de se faire accompagner par son ami », entame-t-il.

Et de poursuivre : « cependant une fois devant la concession de cette dernière, ils ont été surpris par un groupe de trois personnes dont une qui possédait une arme à feu avec laquelle ils ont été mis au respect, coucher par terre avant d’emporter leur moto et leurs téléphones. C’est alors qu’ils se sont dirigés à la brigade de recherche de la gendarmerie nationale de Labé et porter leurs soupçons sur cette fille. Entendu sur procès verbal, elle commença par nier mais elle a finie par avouer les circonstances de sa participation à la commission de ces infractions. Elle a dit qu’à la veille, c’est-à-dire le 14, elle s’est entretenue avec ce groupe, qui lui mandata de se rendre au domicile du frère de son  copain parce que ce groupe sait pertinemment que le petit frère de son copain possède une moto toute neuve. Mais par la dextérité des questions qui lui ont été posées, elle a reconnu faire partie d’un réseau criminel qui est en train de sévir dans la ville de Labé », poursuit le procureur.

C’est ainsi, qu’une perquisition a été autorisée par monsieur Fallou Doumouya au domicile des prévenus : « lors de la perquisition, la gendarmerie a pu découvrir des tenues militaires et une grande quantité de substance de drogue. Dons, ils ont été inculpés et placés en détention provisoire et la procédure suit son cours normal au niveau du cabinet d’instruction.

Pour l’instant c’est trois personnes qui ont été arrêtées parmi les 4. Il s’agit de mademoiselle Rougiatou Bah, Ousmane Bah alias Laos et Mamadou Cherif Diallo. La quatrième a pris la tangente », déclare le procureur du TPI de Labé.

Il faut rappeler que le rapt de moto est devenu monnaie courante dans la commune urbaine de Labé où très souvent les bandits dictent leur loi aux paisibles citoyens.