Labé: Les manifestations tuées dans l’oeuf par le dispositif sécuritaire mis en place

0
644

A l’image de la journée d’hier, les manifestants peinent à se mobiliser en ce mercredi 22 janvier 2020 dans le centre urbain de Labé afin d’exprimer leur mécontentement conformément aux journées de résistance active appelées par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Selon un constat de notre rédaction locale sur le terrain, les agents de défense et de sécurité postés depuis lundi matin sur l’ensemble des axes stratégiques de la ville empêchent tout attroupement. Le peu de jeunes qui tentent de les défier sont vite dispersés.

Ainsi, il y a eu des accrochages de quelques minutes sur des axes routiers menant à l’hôpital régional de Labé notamment sur la route de Sassé où des jeunes ont érigé une barricade avec de pneus usés. De l’autre côté,  on aperçoit un groupe de jeunes mobilisés aux alentours du rond-point Hoggo M’bouro et au carrefour Bilaly.

En dehors de ces endroits et malgré la paralysie totale des activités économiques, professionnelles et scolaire, la circulation des motocyclistes et piétons se fait sans grand problème.

Et pour l’instant, aucun signe de violence n’est à déplorer dans la ville.