Labé : Les services de sécurité manquent de moyens d’intervention

0
245

C’est un fait rare. Le commissariat central de police de Labé manque de moyens d’intervention sur le terrain. Ce qui complique ses opérations d’intervention. C’est la triste réalité qui prévaut au sein de l’unique commissariat dont dispose la commune urbaine de Labé. Interpellé par la rédaction locale de Guineenews©, le commissaire central n’est pas passé par le dos de la cuillère pour déplorer cet état de fait qui empêche le fonctionnement normal de son service.

Ousmane Fofana, commissaire divisionnaire de police, commissaire central de la police de Labé explique : « pour rappel, moi j’ai pris service à la fin du mois de décembre 2018. Au courant du mois de janvier, il y a eu vol de bétail à Wedouwel (Noussy). J’ai envoyé une mission de sécurisation des lieux parce qu’on avait retrouvé beaucoup de bétail. Au retour de cette mission, ils (agents police) ont fait un accident et j’ai eu 8 policiers blessés. Depuis lors et jusqu’à l’heure où je vous parle, le véhicule qui était le seul moyen dont disposait le commissariat de Labé est dans un garage ».

Par conséquent, le commissariat de Labé est depuis dépourvu de tout moyen d’intervention. « Présentement, le commissariat central de police de Labé n’a ni véhicule, ni moto pour sa mobilité. Et cela nous cause un grand handicap. J’ai envoyé un rapport au niveau de mon département, j’ai expliqué le motif, j’ai fait le devis et le dossier suit son cours. Le préfet a intervenu au niveau du Département de la Sécurité et de la Protection civile. Pour ce qui est du devis, il faut dire maintenant 10 millions. Pour un départ, c’était 8 500 000 GNF mais il faut majorer car le véhicule est longtemps resté au garage », estime le commissaire.

Face au silence de la hiérarchie, le commissaire Ousmane Fofana a jugé utile de se tourner vers la collectivité. « Ces derniers temps, j’ai fait recours à la commune urbaine. J’ai demandé une assistance et le maire m’a promis fermement de poser le problème au niveau du prochain conseil pour voir si la commune serait en mesure de nous venir en aide », annonce-t-il.

Dans l’attente d’une suite favorable, le commissariat central de police de Labé est à ce jour obligé de louer des véhicules pour assurer le service minimum.