Labé: les troublantes révélations de Kassory sur les récentes tueries à Conakry…

0
330
Kassory, PM, Labé

En séjour de travail depuis hier dans la région de Labé, le Premier ministre Kassory Fofana et sa suite ont profité de la matinée de ce mercredi 20 novembre pour rendre visite aux sages de la ville. C’est la fondation Bhoubha Ndiyan qui a servi de cadre à cette rencontre qui a mobilisé toute la notabilité de la cité de Karamoko Alpha mo Labé.

Dans son discours de circonstance, El Hadj Thierno Badrou Bah, le grand imam de la ville de Labé a, entre autres, demandé au chef du gouvernement d’essayer de faire la lumière sur les tueries enregistrées dans les manifestations à Conakry. En réponse à cette requête, le PM Ibrahima Kassory Fofana a pris l’engagement solennel de traquer et jugé les coupables à la hauteur de leur forfaiture.

« Sur les derniers événements, pour le message fort que vous venez de porter, je voudrais qu’il n’y ai plus aucun autre cas. Et le président de la République et le gouvernement, nous sommes engagés à faire la lumière sur les tueries. Il vous souviendra que quand j’ai pris en charge le gouvernement, une des mesures que j’avais envisagée était d’interdire les manifestations parce qu’elles correspondent toujours aux tueries, malheureusement. Et ça repris sur l’engagement de la classe politique de vieller à ce qu’il n’y ai pas de violences. Nous constations malgré cet engagement, qu’il y a des cas de violences, qu’il y a tueries. Nous constatons sur la base des investigations déjà ouvertes, investigations sérieuses, nous constatons que les tueries se font en dehors des manifestations », a déclaré le Premier ministre.

Et de poursuivre : « les autopsies effectuées sur les 11 premiers cadavres dont la mort a ému tous les Guinéens, l’autopsie indique deux choses curieuses. Dix, d’abord tous les onze cadavres sont morts en dehors des périmètres des manifestations.  Ce n’est pas pendant les manifestations. Dix des onze cadavres, ont été tués de dos, pas en face et dix des onze ont été tués à bout portant à moins d’un mètre. Donc, ce n’est pas des balles perdues, ce n’est pas un face-à-face entre force de l’ordre et manifestants. C’est pour ça, les investigations vont être approfondies », a promis Ibrahima Kassory Fofana.

Ainsi, le chef du gouvernement a sollicité : « je demande à tous les religieux dans cette ville sainte de Labé de faire des prières pour que Dieu aide la Guinée à découvrir ces criminels parce que curieusement, tous les cadavres appartiennent à une même communauté, la communauté peule. Ça crée le sentiment légitime ou illégitime qu’il y a stigmatisation, qu’il y a une ethnie qui est visée. C’est pour cela que pour l’unité nationale, pour la paix dans ce pays, il faut absolument tout faire pour que les investigations aboutissent à arrêter et mettre hors d’état de nuire ces criminels qui se livrent à de telles atrocités. Je prie les autorités religieuses de Labé de faire des prières pour que Dieu nous aide à découvrir les criminels et éviter ainsi ce sentiment d’exclusion que certains concitoyens d’un système… parce que je le sais et je le dis, quand tu parles avec certains, je parle avec des amis à l’extérieur, on dit Kassory, on ne te comprend pas, tu es dans un système, vous êtes en train de tuer des peuls. Ce n’est pas vrai. Mais ils nous appartient de le prouver. Donc, en attendant cela, je vous confirme l’engagement et du président et du gouvernement de tout mettre en œuvre pour conduire à terme les investigations entreprises.»