Labé : manifestation des enseignants contractuels pour réclamer leurs primes

0
629

Apres plusieurs négociations soldées par des échecs, les enseignants contractuels de Labé, à l’image de ceux de Conakry, sont descendus ce jeudi 20 juin 2019 dans les rues de la commune urbaine de Labé pour réclamer leur intégration à la fonction publique. La marche en question s’est déroulée du stade régional au siège de l’inspection régionale de l’éducation (IRE), a constaté Guinéenews.

Durant tout le trajet, les manifestants scandaient des slogans comme ‘’A bas Mory Sangaré ; à bas l’ethno-stratégie ; rendez-nous nos primes’’ ; oui à la liste de la coordination nationale des enseignants contractuels’’.  « On a compris sur le site du ministère de l’éducation nationale, le ministre même s’est prononcé sur notre situation. Le ministre Mory Sangaré a une dent contre Labé. Je ne sais pas ce qu’on l’a fait ici avant son départ », a entamé Alpha Mamadou Cellou Diallo, le coordinateur régional des enseignants contractuels de Labé.

Et de poursuivre : «  il a payé toute l’étendue du territoire national. Il a refusé de payer Labé. C’est pour des motifs politiques alors que nous, notre coordination est apolitique ; nous ne visions que notre intégration à la fonction publique ».

Dans la même lancée, Diallo Oumou, enseignante contractuelle renchérit : « nous sommes sortis pour relancer notre message. Nous voulons notre intégration à la fonction publique sans conditions. C’est pour cela que nous manifestons aujourd’hui », déclare-t-elle.

Au terme de la marche à l’IRE, Guilawo Pierrete Toupou, l’inspectrice régionale de l’éducation a appelé au calme et à la retenue. Car, pour elle, le cas de Labé n’est pas isolé : « pour eux, c’est seulement Labé qui n’a pas été payé alors qu’ailleurs aussi,  les primes d’encouragement n’ont pas été payé à tout le monde », rappelle-t-elle.

Il faut noter que devant l’IRE, assis à même le sol, les enseignants ont maudit  toute intention de les nuire.