Labé: pas de marche, mais les activités sont restées moroses

juillet 23, 2018 2:24
0

Devant l’interdiction des autorités locales, les Forces sociales de Labé ont dû renoncer finalement à leur marche de ce lundi 23 juillet.

En dépit de cette interdiction, les activités sont restées paralysées dans la commune urbaine de Labé conformément au mot d’ordre de grève générale illimitée, déclenché à compter de ce lundi par l’inter-centrale syndicale CNTG – USTG.

Taxi (auto et moto) ont laissé place à quelques véhicules personnels qui roulent par intermittence. Le marché central, les boutiques et magasins environnants ont tous baissé les rideaux. Les institutions bancaires, les assurances, les stations-service et autres entreprises privées ont également n’ont pas fonctionné.

Seul le marché des condiments, communément appelé Yenguéma et quelques rares boutiques des quartiers qui sont opérationnels avec une clientèle considérablement réduite.

Par ailleurs, des fonctionnaires sont visibles au niveau de plusieurs services publics notamment au gouvernorat, à la préfecture et dans d’autres directions locales. De son coté, le syndicat continue à déployer des équipes de patrouille qui font le tour de la ville afin de s’enquérir de l’état des lieux.