voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    30 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Labé : Plan International Guinée réalise la première réunion semestrielle du comité de pilotage du projet SCAFEJ cofinancé par l’Union Européenne

    Entendez par SCAFEJ, société civile pour l’autopromotion féminine et l’emploi des jeunes ; qui est comme son nom l’indique un projet de développement à la base. Ce projet dont la réunion semestrielle du comité de pilotage s’est tenue ce mardi 02 février 2021 dans l’enceinte du gouvernorat de Labé, évolue dans 24 communes des régions de Mamou et de Labé a appris Guinéenews de sources concordantes.

    Par ailleurs, le projet SCAFEJ vise trois axes particuliers. C’est d’abord le renforcement des capacités des organisations de la société civile ; c’est-à-dire le renforcement technique, matériel et institutionnel pour que ces organisations soient vraiment des organisations au service des communautés. Ensuite, le renforcement des capacités des jeunes et des femmes afin que ceux-ci deviennent des modèles de changement au niveau des collectivités pour impulser le développement. Et enfin, c’est de favoriser l’accès au crédit et à l’entreprenariat pour les femmes et les jeunes filles.

    Yaya Diallo, le directeur du bureau de programme de plan international Guinée au littoral basé à Coyah et couvrant les régions de Conakry, Boké, Kindia, Mamou et Labé ; représentant de la Direction de Plan International Guinée parle de la rencontre : « les entités invités ici, il s’agit des services techniques notamment les directeurs des micros réalisation, les directeurs régionaux de la jeunesse et de l’action sociale, les ONG codemandeurs qui sont là pour orienter stratégiquement les actions du projet, se prononcer sur les réalisations de la première année du projet et donner des recommandations pour rectifier les tirs s’il y en a. Pour nous, cela constitue une approche permettant aux parties prenantes de participer effectivement à la gestion du projet. C’est juste une journée. Mais la prochaine fois, au-delà de la réunion de salle, on fera en sorte que les membres du comité de pilotage visitent des projets sur le terrain, rencontre des structures de femmes et de jeunes qui sont impliqués dans les activités et qui sont les bénéficiaires du projet au niveau communautaire » a-t-il déclaré.

    En président de séance, El Hadj Madifing Diane, le gouverneur de la région administrative de Labé a salué les initiatives de Plan International Guinée et l’union européenne en faveur des régions de Mamou et Labé : « mes premiers propos c’est d’exprimer à Plan Guinée à travers votre représentant ; tous nos remerciements et toute notre reconnaissance à l’endroit de votre entité pour tous les efforts consentis à l’endroit des populations de nos régions de Mamou et de Labé. Je puis vous rassurer que votre implication dans la lutte contre la pauvreté a quand même réduit sa pesanteur sur l’ensemble de nos populations. Raison pour laquelle, je vous demanderais respectueusement de transmettre à vos hiérarchies respectives toute notre reconnaissance et tous nos remerciements à notre nom personnel et au nom de l’ensemble de nos populations. Aussi vous rassurer de toute notre disponibilité à vous accompagner » entame le gouverneur.

    Revenant à la charge, El hadj Madifing Diané place le sujet dans son contexte général : « les deux sujets qui nous rassemblent aujourd’hui sont d’une importance capitale. Les jeunes et les femmes ensemble, font plus de 2/3 de notre population. Mais les sujets qui s’accrochent à ces deux entités sont d’une importance capitale car depuis 1986, il n’y a jamais eu dans ce pays une véritable politique d’emploi. Les années d’avant n’ont pas connu ce problème lié à la nature du régime qui est un régime centralisé où tous les domaines d’activité appartenaient à l’Etat. Ce qui fait qu’un jeune sorti d’un établissement professionnel ou universitaire se voyait affecté dans une unité. Donc, cette époque est révolue nous sommes dans un libéralisme total. Ça nous a permis de voir des institutions comme plan Guinée pour nous accompagner dans notre préoccupation » ajoute-t-il.

    Il faut signaler que le comité de pilotage de la SCAFEJ est composé de 16 membres y compris la délégation de l’union Européenne qui est le bailleur du projet avec un financement à hauteur de 75% est une instance consultative et d’appui technique qui a pour mission d’assister, d’orienter et de conseiller l’équipe du projet à travers les orientations stratégiques à l’action et d’assurer la participation de toutes les parties prenantes à la planification et au suivi des activités, examiner et valider le plan annuel de travail des activités de l’année en cours, veiller à la cohérence des activités planifiées avec les objectifs du projet et suivre la mise en œuvre des recommandations formulées par des missions d’audits et de supervision. Ce projet qui a une durée de 30 mois, a commencé en janvier 2020. Donc pratiquement une année et la rencontre devait se tenir en décembre dernier. Mais compte tenu des crises enregistrées lors de la précédente année, c’est seulement en ce début février qu’elle a été effective a appris Guinéenews.

    Souleymane Leno est le chef du projet SCAFEJ : « cette rencontre qui a été marqué par la présence de monsieur le gouverneur de la région de Labé qui n’a pas manqué de ressortir l’importance de ce projet qui cadre parfaitement aux priorités du gouvernement de la république de Guinée parce que si nous parlons de l’autonomisation des femmes et la création de l’emploi ; c’est sont des thématiques d’actualité. Et nous plan, à travers notre bailleur l’union Européenne, nous sommes vraiment prêts à accompagner les communautés des 24 communes dans lesquelles le projet intervient de Mamou jusqu’à Labé ici, nous sommes engagé pour continuer les activités pourquoi pas à la fin du projet proposer un autre concept à la délégation de l’union Européenne pour la continuité de l’action voyant le besoin et vu tout ce que monsieur le gouverneur a retracé aujourd’hui par rapport aux besoins et la vulnérabilité des femmes dans les communes les plus reculés » soutient-il.

    Représentant du codemandeur des activités de SCAFEJ dans la région de Labé, Baldé Mamadou Saliou se réjouit de la réussite de la rencontre: « en fait dans l’approche de Plan, ils partent toujours avec des organisations de la société civile à la base. Donc, l’ONG AFEDD (appuis aux femmes et aux enfants pour un développement durable) est partie prenante de cette activité de SACFEJ au niveau de la région. C’est nous qui menons toutes les activités de coordination au niveau de la région donc, on est codemandeur de l’action. Donc, aujourd’hui il y a eu une forte mobilisation avec la présence de tous les acteurs invités » a-t-il laissé entendre.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE