Labé : plus d’une vingtaine de cas positifs au covid19 dépistés à la prison civile (DRS) !

0
579

C’est le dernier rebondissement à date de la maladie dans la région administrative de Labé où parmi les 29 nouveaux cas positifs au covid19, 23 d’entre eu, auraient été dépistés au niveau de la maison centrale.

Une situation qui alerte les autorités sanitaires à tous les niveaux et qui entendent riposter par la mise à disposition dans un bref délai d’une importante quantité de vaccins, a appris Guinéenews.

Cette explosion de la maladie en milieu carcéral a été annoncé par docteur Mamadou Oudy Bah, le directeur régional de la santé (DRS) de Labé : « nous avons une nouvelle situation de 29 nouveaux cas positifs au covid19 dépistés cette semaine dans la région administrative dont 3 personnes à Labé, 3 dans la préfecture de Lélouma et 23 cas positifs au niveau de la prison civile » , affirme la première autorité sanitaire de la région qui soutient par la même occasion que toutes les dispositions sont en cours pour freiner l’élan de propagation de la pandémie à Labé.

Pour ce qui est des statistiques régionales du covid19, le directeur régional de la santé parle de 88 malades hospitalisés dans les différents centres de traitement épidémiologiques (CTPI). Actuellement au niveau du centre de traitement épidémiologique de Labé nous avons 43 malades, à Mali on a 36, à Tougué 1 malade, à Koubia 5, Lélouma 3 « , explique-t il.

En plus d’un important lot de médicaments reçus, la DRS attend incessamment une quantité de vaccins à en croire à son patron : « on a reçu hier beaucoup de médicaments de la part de la croix rouge française qui a fait une grande remise. Donc, nous avons suffisamment de médicaments et nous pouvons les prendre en charge sans grand souci. On nous a promis que les vaccins vont arriver à Labé dans la semaine et nous avons grand espoir sur la venue de ces produits. Donc, nous allons essayer de nous planifier par rapport à cette autre opération. D’abord on va commencer par le personnel de santé, ensuite les personnes âgées, les prisonniers » déclare-t-il.