Labé sous tension: la ville livrée à une bande de jeunes surexcités (constat)

0
428

En ce lundi 13 janvier, premier jour des manifestations illimitées, annoncées par le front national pour la défense de la constitution (FNDC), qui appelle à des actions de désobéissance civile, la ville de Labé est sous tension. Une bande de jeunes surexcités règnent en maîtres sur l’essentiel des axes routiers de la commune urbaine, avec des pneus brûlés et des barricades érigés un peu partout, comme l’a constaté sur place la rédaction locale de votre quotidien électronique Guinéenews.

Vraisemblablement, c’est à l’aube que des pneus ont été brulés au beau milieu des carrefours, avant l’érection des barrages à l’aide de gros cailloux, des tranches d’arbres ou parfois des véhicules usés. Depuis, ce sont des jeunes surexcités qui montent la garde au niveau de ces points. Ce, en rackettant le peu de personnes qui osent s’y aventurer.

Une situation qui pousse la plupart des usagers à rebrousser chemin, pour éviter de se faire piller par ces jeunes qui visiblement n’ont peur de rien.

Jusque-là, aucune intervention des forces de défense et de sécurité n’a été constatée sur le terrain, alors que la circulation reste complètement paralysée.

 Par ailleurs il faut signaler que les établissements scolaires, les stations-services, les banques et assurances restent également fermés. Seule le marché Yenguéma affichait ce matin une affluence relative.