Labé : Un élève de Terminale porté disparu dans une chute

avril 23, 2018 1:10
0

Ibrahima Nour Diallo, jeune élève en classe de terminale est introuvable depuis dimanche soir.  En compagnie d’un groupe d’amis, ce jeune et beaucoup d’autres profitaient du week-end sur les chutes de la Saala, une cascade très prisée par les touristes et les amoureux de la nature, dans la sous-préfecture de Diari. La victime qui aurait plongé dans l’eau, n’a depuis lors plus donné signe de vie, a appris Guineenews.

Des recherches ont été effectuées jusque tard dans la nuit de dimanche sans succès. Les parents, les amis et autres proches du disparu ont repris les recherches très tôt dans la matinée de ce lundi 23 avril. Mais jusqu’au moment où on publiait cette dépêche, Ibrahima Nour Diallo est toujours introuvable.

Fodé Ismaël Camara, le Directeur Régional de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat de Labé tente de faire le point: «je suis vraiment attristé par cette nouvelle. J’ai l’ai apprise  hier nuit. Comme on m’a dit qu’il est élève à Bhoundou Gandal, je me suis déplacé ce matin pour recueillir certaines informations. Je suis aussi en train de recueillir des informations au près du gérant qui va nous donner aussi d’amples informations. Nous avons même pensé à mettre en place une équipe de sauvetage, j’en avais même parlé à Rajack (le gérant).»

Selon certaines informations, le disparu et ses amis étaient descendus en profondeur, précisément à un lieu dénommé couloir du paradis. Pourtant, selon des natifs de la localité, ce niveau  est la partie la plus dangereuse de la cascade.

Pour éviter des situations similaires, Fodé Ismaël Camara a invité les autorités de Diari à collaborer : «tout ce qu’on peut réglementer, c’est l’âge mineur. Sinon franchement ; on ne m’a pas dit qu’il y a un lieu interdit de fréquentation. Quand vous voyez le lieu, vous-mêmes vous allez prendre conscience que vous ne pouvez pas descendre à ce niveau. Les autorités de Diari doivent prendre toutes les dispositions pour y interdire les mineurs. Pour ce qui est du gérant, il doit interdire l’accès à certains endroits », précise-t-il.