Labé : Un incendie ravage des magasins de la PCG sous l’œil impuissant des pompiers

juin 24, 2019 6:37

Privés de véhicule d’intervention depuis l’incendie de l’année dernière de l’unique citerne dont ils disposaient, les sapeurs pompiers de Labé ont assisté impuissant à un sinistre qui a ravagé deux magasins de produits de l’antenne régionale de la pharmacie centrale de Guinée (PCG). Les faits remontent dans la nuit du dimanche à ce lundi 24 juin 2019 aux environs de 22 heures dans la cour qui abrite la DRS (direction régional de la santé), la DPS (direction préfectorale de la santé) et la PCG.

Trouvé sur place, Dr Hady Diallo le DPS de Labé reste convaincu qu’il s’agit là d’un court circuit électrique. « C’est effectif, c’est dans la grande cour où nous avons toutes les infrastructures ; il y a la DRS, la DPS. Donc, on a des magasins qui contiennent du matériel dont seule la responsable du PCG pourrait détailler. On nous a alerté vers 23 heures, on est venu, on a constaté le fait et probablement ça doit être un court circuit. On ne peut expliquer que comme ça », entame-t-il.

Face au manque de moyens d’intervention des pompiers, les responsables sanitaires de Labé ont été obligés de se tourner vers une autre solution. « On s’est demandé qu’est ce qu’il fallait faire parce que les sapeurs pompiers ne pouvaient pas intervenir car ont nous a dit qu’ils n’ont pas de moyens. Au finish, on a trouvé une solution en appelant le véhicule citerne de Guicopress qui est venu nous assister. Donc, avec eux, on a pu éteindre le feu », ajoute le Dr Hady Diallo.

Pour l’instant, le responsable de la pharmacie centrale de Guinée à Labé n’était pas en mesure de donner les détails sur les pertes en matériel enregistrées. Néanmoins, on constate que rien n’a pu être sauvé. « Comme vous l’avez constaté, au moins les murs sont intact mais il y a deux appartements contigus où toute la toiture a été décimée et l’intérieur aussi, rien n’est resté. Ça s’est passé vers 22 heures », conclut le DPS de Labé.

Venu constater ce lundi matin, Madifing Diané, le gouverneur de région déplore les pertes. « Le constat est désolant et Dieu soit loué que les réserves essentielles n’ont pas été touchées à savoir, les médicaments mais il faut quand même noter que le dégât est très important. Dans ce sens, on ne peut qu’exprimer notre état de tristesse et de désolation », déclare-t-il.

Il faut signaler qu’avec le début des grandes pluies, les incendies causés par des court-circuits sont souvent fréquents dans la commune urbaine de Labé.