Labé : Un jeune de 20 ans périt dans un éboulement dans la carrière de Nadhel

0
637

Le drame s’est produit tard dans la nuit de Lundi à  mardi 24 novembre 2020 au niveau de la carrière de Hakkou Thiandhy, dans le quartier Nadhel de la commune urbaine de Labé. Âgé de 20 ans, Mamadouba Camara a perdu la vie dans l’exercice de ce métier qui lui permettait de subvenir à ses besoins, a appris Guinéenews de sources concordantes.

Une information confirmée par Ibrahima Sory Sidibé, le directeur préfectoral des mines de Labé : « la victime s’appelle Mamadouba Camara, âgé de 20 ans et dont les parents sont originaires de Faranah dans les villages de Diatiya. Son papa est un ancien militaire feu Demba Camara ; sa maman s’appelle Djenabou Sidibé », rappelle-t-il.

Pour ce qui est des circonstances du décès, le directeur préfectoral de mines explique : « j’ai été au niveau de la carrière, j’ai fait le constat, j’ai vu la galerie. C’est une galerie sèche, qu’ils croyaient, ne pouvait pas s’écrouler comme ça. Mais comme c’est le destin, il a été dans les circonstances du travail. Il a commencé à travailler hier à 08 heures, il a continué jusqu’aux environs de 16 heures. Il a réussi à sortir le stock de sable qu’il avait depuis avant-hier dans la galerie et voulait maintenant continuer à creuser la roche pour garder un deuxième stock pour le lendemain, c’est-à-dire aujourd’hui (mardi, ndlr) », déclare-t-il, avant de préciser que la victime n’était pas seule dans la galerie.

« Ils étaient au nombre de 5. Ce n’est pas une imprudence, ils travaillaient comme d’habitude », ajoute le directeur des mines.

De son côté, la communauté s’est occupée du corps après l’expertise des services compétents : « directement on est allé rencontrer le commissariat central. Ceux-ci sont venus faire le constat. Donc, ce matin, ils nous ont remis le corps ; donc nous sommes venus au camp EL Hadj Oumar Tall où nous avons rencontré les autorités militaire, on a présenté les condoléances au niveau de la famille éplorée et l’enterrement a eu lieu à 14 heures », selon Maître Mamadou Tanou Diallo le chef quartier de Nadhel.

Il faut signaler que deux jeunes ont également perdu la vie dans les mêmes circonstances à Nadhel l’année dernière.