Labé : Un trafiquant faunique arrêté avec un trophée de panthère

avril 21, 2018 11:04
0

L’opération s’est tenue ce samedi 21 avril 2018 au niveau de la gare routière de Tougué sise au quartier Bowloko de la commune urbaine de Labé. Informé de la venue du trafiquant qui y avait rendez-vous avec son acheteur, une équipe du ministère de l’environnement aurait rallié Labé pour bien préparer le piège. Encerclé par les agents conservateurs de l’environnement, le présumé trafiquant a voulu créer une diversion pour s’échapper, a appris Guinéenews©.

Pour ce faire, il aurait crié au kidnapping. Malheureusement pour lui, la mission était préparée pour ce genre d’éventualité. Diao Diallo, le chef de la section préfectorale des eaux et forêts de Labé, précise : « C’est effectivement une réalité, il y a eu un monsieur X dont je me réserve de donner le nom pour le moment qui a été pris à la gare routière de Tougué en détention d’un trophée d’un animal intégralement protégé qui est la panthère. Il avait la peau de l’animal alors qu’il est dit dans la loi faunique qu’il est formellement interdit non seulement de détenir les trophées, mais de circuler et de vendre les trophées des animaux intégralement protégés. C’est ainsi que le présumé trafiquant a été appréhendé au niveau de la gare routière de Tougué, conduit au niveau du bureau des eaux et forêt où il a reconnu les faits et est détenu pour le moment à un lieu secret jusqu’au lundi pour que justice soit rendue…»

À la question de savoir pourquoi, il se réserve de donner l’identité du présumé trafiquant, Diao Diallo répond. « C’est pour des raisons de sécurité ; pour le moment, on ne peut pas donner son identité et le lieu où il est retenu jusqu’au lundi afin qu’il soit déféré au niveau de la justice de Labé. Ce, parce que là où il a été pris, il avait crié qu’il détenait la peau et connaissant pertinemment pourquoi il est pourchassé, il a voulu attirer l’attention de tout le monde pour dire que ce sont des kidnappeurs. Donc, les gens avaient entouré les conservateurs et les agents qui les côtoyaient pour prendre le monsieur. Heureusement, il y a eu compréhension avec le syndicat des transporteurs ; on les a expliqués pourquoi le monsieur a été pris, parce qu’il détenait la peau. C’est en ce moment que les gens ont cédé et depuis ça, beaucoup de personnes sont venues au bureau pour tenter de le rencontrer. Voilà pourquoi on l’a confié à un lieu sûr », explique le chef de la section préfectorale des eaux et forêts de Labé.

« Il a reconnu avoir détenu la peau et qu’il en vendait. Ensuite, dans sa déclaration, il soutient avoir payé la peau des mains d’un autre dont nous avons eus l’identité et le numéro de téléphone. Lui aussi, il sera interpellé. Selon le prévenu, l’animal a été abattu à Tougué la transaction s’est passée dans cette même préfecture », a ajouté Diao Diallo.

Selon nos informations, le prévenu sera jugé dans les prochains jours au tribunal de première instance (TPI) de Labé. Et à en croire des informations recueillies sur le dossier, le prévenu est un sage de la préfecture de Tougué et était sur le point de vendre le trophée à 4 000 000 GNF.