Labé : Une gendarme tuée et plusieurs blessés dans un accident de la circulation

0
1429

Le drame s’est produit dans la matinée de ce mardi 23 juin 2020 aux environs de 10 heures sur la route nationale numéro 1 (Labé – Conakry) précisément au niveau du barrage de contrôle érigé à Hafia. Un véhicule (toyota prado) en provenance de Pita, roulant à tombeau ouvert est venu balayer la tente servant d’abris aux gendarmes déployés à ce niveau. Bilan provisoire un mort (une femme gendarme) et trois blessés, a appris Guineenews de source officielle.

Quelques minutes après l’incident, les accidentés ont tous été évacués d’urgence à l’hôpital régional de Labé où le Lieutenant colonel Mohamed Lamine Fofana, commandant de la compagnie sécurité routière moyenne Guinée/Labé a voulu retracer le film du drame : « il y a eu un accident très grave, un accident malheureux qui a coûté la vie à une fille gendarme du nom de Macé Kourouma (stagiaire). En plus, l’adjudant-chef Abdoulaye Pounthioun Diallo est grièvement blessé et son état est très critique. Et il y a un caporal chef de l’éco-garde (de l’environnement) lui aussi est gravement blessé. La fille qui a rendu l’âme a été retrouvé sous le véhicule qui est une Toyota prado qui venait vers Conakry pour Labé. Donc, il y a eu un mort et trois blessés dont un gendarme, un éco-garde et un civil parce qu’il y avait 15 civils qui s’étaient abrités là à cause de la pluie », explique-t-il.

Pourtant, selon le commandant de la compagnie sécurité routière Moyenne Guinée/Labé, il n’y avait rien n’y personne sur la chaussée au moment de l’accident : « à 45 mètres du barrage il a dérapé et est venu trouvé les gendarmes qui étaient abriter sous leur tente. Il n’y avait personne sur la route qui était déserte en ce moment parce que depuis ce matin, il pleuvait, donc y avait pas de contrôle à ce niveau. Donc la route était libre et il n’y avait aucun véhicule », précise le Lieutenant colonel Mohamed Lamine Fofana.

Aux dernières nouvelles, selon nos informations,  les blessés sont toujours en soins intensifs au niveau de l’hôpital régional de Labé.

Par ailleurs, le chauffeur et le véhicule sont entre les mains de la sécurité routière.

A suivre !