Labé : une rixe entre deux familles à Kouramangui Labé fait 25 blessés légers (Maire) 

0
893

Une bagarre survenue ce jeudi dans la commune rurale de Kouramangui, située à l’ouest de la préfecture de Labé, entre des jeunes adolescents a finalement dégénéré en une rixe entre les familles respectives des protagonistes, faisant 25 blessés ainsi que plusieurs interpellations, a appris Guinéenews auprès des autorités de la localité. (photo d’archives)

Le maire de la commune rurale de Kouramangui qui s’est confié à Guinéenews, prétend que ce sont les familles de Bougou et de Koulouma qui se seraient affrontées hier mercredi, puis ce jeudi, faisant des blessés dans chacun des rangs.

 « Un conflit a éclaté chez nous ici à Kouramangui. Sur les causes, ce sont deux familles dont l’une est de Bougou et l’autre de Koulouma. Donc, hier des enfants qui quittaient Koulouma pour venir à l’école (au collège) situé au centre ont été attaqués par des enfants de Bougou. Ainsi ça a dégénéré en une bagarre entre enfants. Finalement les responsables se sont retrouvés pour trancher entre ceux de Bougou et ceux de Koulouma. Dans ça, ils sont arrivés à un consensus et se sont demandé pardon. Mais, la famille de Bougou a dit qu’elle ne peut pas pardonner. Donc aujourd’hui (jeudi) matin, quand les jeunes de Koulouma ont voulu rallier le collège, les autres les ont attaqués, et il y a eu 25 blessés, mais des blessures légères », explique El Hadj Mamadou Saidou Diallo, le maire de la commune rurale de Kouramangui.

Aux dernières nouvelles, la police locale de Kouramangui aurait fait appel à des renforts du côté de Labé centre.

« Le chef du secteur a aussitôt informé le président du district, qui à son tour m’a informé. Ainsi, on a fait part au commissaire, et on est allé constater la situation. Mais comme du sang a coulé, on a mis l’affaire entre les mains de la police, car cela n’est plus du ressort du maire. La police s’est penchée sur le dossier. Mais vu l’envergure de la situation et pour éviter d’autres représailles; la police s’est déclarée incompétente à gérer le conflit à elle seule, car la tension était toujours vive au niveau des deux familles. Ainsi, la police a sollicité un renfort au niveau de Labé centre, afin de trouver une solution pérenne. Donc, on a envoyé les blessés au centre de santé et ils se sont fait soigner», soutient le maire.

Nous apprenons dans la foulée que plusieurs personnes impliquées dans cette bagarre rangée auraient été interpellées par les services de sécurité intervenues pour ramener le calme entre les deux familles.