Lancement à Labé de la SENACIP 2019 dans l’indifférence générale

0
426

La cérémonie de lancement de la semaine nationale de la citoyenneté (Senacip 2019) n’a pas attiré  grand monde dans la ville de Labé ce mardi, mis à part quelques officiels de l’agglomération, a-t-on constaté sur place.

En dehors des autorités administratives locales, pratiquement aucun autre cadre de l’administration publique et privée de la région administrative de Labé n’a été aperçu ce mardi 17 décembre 2019 dans la salle de conférence de l’ENI CFP (école normale d’instituteurs et centre de formation professionnelle) ou se tenait donc le lancement officiel cet événement.

Comme vous le constaterez sur les images, la salle était remplie plutôt d’élèves, principalement ceux de l’institution (ENI CFP) qui abrite la cérémonie.

C’est d’ailleurs dans une salle mal sonorisée, que Mamadou Aliou Laly Diallo, le maire de la commune urbaine de Labé a ouvert la valse des discours.

« C’est avec un honneur et une joie immense que je prends la parole ici au nom de l’ensemble des citoyens des 28 quartiers de la commune urbaine de Labé pour souhaiter la cordiale bienvenue à toutes et à tous, particulièrement à la délégation venue de Conakry. Comme l’indique la thématique de la semaine nationale de la citoyenneté et comme l’indique encore le droit de voter ; cela implique que le citoyen à ses devoirs, et il a aussi ses droits», a déclaré en substance M. le Maire.

A la tête de la délégation nationale, Souleymane Cissoko a lui, voulu placer l’événement dans son contexte général : « nous allons au nom du ministre de la Citoyenneté et de l’unité nationale, remercier les autorités et les populations de Labé pour l’accueil chaleureux réservé à notre délégation. Mesdames et messieurs, la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix a été initiée sous la troisième république, conformément aux orientations politiques du chef de l’Etat le professeur Alpha Condé. Ce projet de loi, soumis à l’assemblée nationale a été voté par l’ensemble de la représentation nationale et promulgué par monsieur le président de la république sous la loi L 2016 038 AN portant institutionnalisation de la SENCIP en république de Guinée du 1er au 7 novembre de chaque année. Compte tenu des circonstances, cette date a connu un léger décalage depuis l’année dernière», reconnait-il.

Au nom des autorités locales, El Hadj Madifing Diané y est allé de son mot en affirmant que: « la citoyenneté repose sur trois valeurs essentielles. La première de ces valeurs est la connaissance d’abord de votre territoire, la république de Guinée et la connaissance de ses populations sur les quatre régions naturelles. La deuxième valeur de cette citoyenneté est l’amour que nous devons chacun envers chacun. La troisième de ces valeurs, c’est le respect rigoureux de nos valeurs morales, matérielles et immatérielles que sont comme l’a dit monsieur le maire, les lois qui nous organisent et les traditions qui nous orientent», a-t-il laissé entendre.

Il faut rappeler que cette année le thème choisi est ‘’un peuple, une volonté, une nation’’.  Et les activités se dérouleront du 17 au 23 décembre 2019.