Lavage de véhicules à Lélouma : une activité attractive en cette saison des grandes pluies

0
357

Les rares points de lavage de véhicules et de motos refoulent actuellement du monde. Ces lieux sont envahis de clients dès le matin au niveau de la commune urbaine de Lélouma. Et ce, depuis le début de la saison pluvieuse. Motards et détenteurs de véhicules font des vas et viens pour solliciter le service qu’offrent ces laveurs. Du coup, ces derniers se frottent le mains.

Comme le dit l’adage, il n’ y a pas de sot métier. Des jeunes, généralement venus des localités parfois éloignées de la commune urbaine ont fait sien de l’adage et œuvrent dans cette activité qui leur rapporte gros pendant cette période de grande pluie.

« Actuellement, nos routes sont boueuses. Donc, il suffit juste de parcourir quelques distances pour que la moto soit salie. Et comme vous le savez, si la boue s’accumule sur votre engin, ça risque de vous créer des pannes et ça peut même ronger le métal. Et je déteste aussi que ma moto soit sale. C’est pourquoi chaque deux ou trois jours, je viens ici pour faire le lavage », explique un motard rencontré sur l’un des sites de lavage.

Alhassane Barry, un maître laveur qui évolue dans cette activité depuis plusieurs années, explique sa motivation et son expérience après avoir fait ce même travail dans d’autres villes de la Guinée et même hors du pays:  » Je fais ce travail depuis plusieurs années et ce, dans le souci de gagner humblement ma vie. A travers ça, je parviens à satisfaire mes besoins et ceux de ma famille. Sincèrement, il y a du travail. Toute la journée, j’ai des clients. Soit des motos à laver soit des véhicules. Tout se passe pour le mieux. Vous savez, nous aussi, c’est en cette période qu’on travaille de plus et ce jusqu’à la fin des grandes pluies. Il y a trop de boue sur les routes. Et personne n’aime que sa moto ou son véhicule soit aussi sale. Il suffit de faire quelque distance pour que les engins deviennent sales. C’est pourquoi il y a assez de travail. Parfois je suis même débordé et des fois, je suis obligé d’envoyer certains clients aller chez mon voisin qui lui a débuté ce travail il y a juste quelques mois. Mais malgré ça, je ne parviens pas à satisfaire tous les clients. Je m’en sors bien pour le moment du point de vue recettes « , se réjouit il.

Sur la même lancée, son ami également détenteur et gestionnaire d’un point de lavage aborde:  » Moi je suis encore nouveau dans ce travail. Il y a juste trois mois depuis que j’ai commencé. Mais pour un début, je dirais que ce n’est pas du tout mal. Parce-que, seul, je parviens à faire 15 à 20 motos quotidiennement. Pour le moment je n’ai pas de clients pour les véhicules. Mais avec le temps, c’est sûr que ça va aller », s’est il félicité.

Revenant sur la question de la recette journalière, Alhassane Barry se contente de nous expliquer le nombre approximatif de motos et de véhicules qu’il reçoit par jour.

 » Ce n’est pas facile pour moi de vous dire ce que je gagne de façon journalière telle ou telle somme. Seulement le prix pour une moto varie de 5 000 FG à 7 000FG. Pour ce qui est des véhicules, c’est 20 000 à 25 000 FG. Si la pluie ne me dérange pas trop, je peux recevoir une vingtaine de moto et quelques véhicules par jour », explique t il.

Néanmoins Alhassane regrette le fait que ces points de lavage ne soient pas nombreux à Lélouma pour couvrir le besoin des clients et compte avec ses apprentis ouvrir d’autres sites pour la satisfaction de ces derniers.

 » Nous ne sommes pas nombreux ici actuellement à faire ce travail. Je voudrais vraiment qu’il y ait des personnes qui s’engagent parce que seul le travail paye. Je veux vraiment multiplier ces points de lavages. Pour le moment, j’ai quelques apprentis que j’envisage déployer dans certains accès pour satisfaire les besoins de la clientèle », promet-il.

Si ces laveurs font des belles recettes, néanmoins, ils sont confrontés parfois à quelques difficultés liées à l’obtention des places pour leur installation et des pannes de leurs motopompes ou encore l’approvisionnement en eau.