Le barrage des Trois Gorges assure la sécurité sur le fleuve Yangtsé

0
938

Wang Hao, journaliste du Quotidien du Peuple, partenaire de Guinéenews

Le réservoir des Trois Gorges a enregistré une entrée de 75 000 mètres cubes par seconde ! Le 20 août, le barrage des Trois Gorges a été confronté à la 5e crue de l’année et a enregistré un record d’entrée dans le réservoir. Le barrage a ouvert 11 vannes pour évacuer des crues, avec un débit de 49200 mètres cubes par seconde. C’est la plus grande crue enregistrée par le barrage depuis sa construction.

Dans plus d’un mois entre le 2 juillet et le 20 août, le barrage des Trois Gorges a enregistré 5 crues, avec des pics d’eau très élevés, de fortes crues, et des intervalles très courts entre les inondations. Malgré des inondations record sur le fleuve Yangtsé, le barrage des Trois Gorges a garanti la sécurité des cours moyen et inférieur du fleuve en luttant contre les inondations depuis l’entrée dans la période de crues.

Depuis juillet, le ministère des ressources en eau a convoqué 40 réunions et a émis 57 ordres de prévention des crues pour retenir ou libérer des eaux. “De 145 mètres à 175 mètres, le barrage des Trois Gorges a une marge de contrôle des crues de 30 mètres et une capacité de retenue d’eau de 22,15 milliards de mètres cubes. Il peut contribuer directement à la prévention des crues sur le fleuve Jingjiang et la rivière Chenglingji”, a présenté Chen Guiya, ingénieur en chef adjoint à la commission des ressources en eau du fleuve Yangtsé du ministère des ressources en eau. L’une des missions principales du barrage consiste à atténuer la pression subie par les cours moyen et inférieur en matière de prévention des crues. Des experts en hydrologie ont élaboré un plan après avoir calculé plusieurs fois. Depuis l’entrée dans la période de crues, le barrage des Trois Gorges a retenu 18,2 milliards de mètres cubes de crues au total et a maintenu le débit de sortie à 42 000 mètres cubes par seconde, réduisant pour 33% les crues.

Il faut mettre l’accent sur le cours moyen et inférieur dans la lutte contre les inondations sur le fleuve Yangtsé. Le barrage des Trois Gorges, situé entre les montagnes et les eaux, est au cœur des réservoirs en cascade en amont, et fonctionne comme “le robinet principal” des eaux des cours moyen et inférieur. La province du Hunan a utilisé 87 fois les barrages, et les provinces du Hubei et du Jiangxi, 18 fois et une quarantaine de fois respectivement. Depuis le début de la période de crues, sur les cours supérieur et moyen, une trentaine de barrages, au cœur desquels se trouve le barrage des Trois Gorges, se sont servi des zones de rétention de crue pour retenir plus de 30 milliards de mètres cubes de crues. “Les opérations du barrage des Trois Gorges nécessitent le soutien indéfectible des différentes villes”, a dit Chen Guiya. Grâce à la coordination étroite entre la municipalité de Chongqing, les provinces du Hubei, du Hunan, de l’Anhui et du Jiangxi, des ordres de prévention des crues ont été mis en œuvre de façon précise. L’approche de gestion globale intégrant les cours supérieur et inférieur, les affluents et le cours d’eau principal a été très efficace. “Il y a trois réunions par jour. Nous élaborons 4 ou 5 plans à l’issue de chaque réunion”, a présenté Chu Minghua, directeur du département de prévention des inondations et des sécheresses du ministère des ressources en eau. Des réunions et des visioconférences durant toute la nuit ont contribué à une prévision plus exacte et aux calculs plus justes pour trouver la meilleure solution. Par ailleurs, la coordination scientifique nécessite aussi la prévision exacte. Plus de 30 000 stations de surveillance des eaux et des pluies ont collecté automatiquement des données. Des satellites météorologiques, des GPS haute précision et la 5G ont également été mobilisés. Selon un responsable du Bureau d’hydrologie du fleuve Yangtsé, la prévision du volume d’eau du fleuve Yangtsé a atteint une précision de quelques centaines de mètres cubes, et la prévision du niveau d’eau a atteint une précision de quelques centimètres.

Actuellement, des digues sur 3 900 kilomètres des cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé n’ont cessé d’être renforcées. Le barrage des Trois Gorges et d’autres barrages des cours supérieur et moyen sont gérés conjointement et ont une capacité de retenue d’eau de 57,4 milliards de mètres cubes. Les zones de dérivation des crues du fleuve Jingjiang et du lac Honghu, ainsi que des digues de protection du lac Dongting et du lac Boyang se trouvent aux deux rives. Selon Chen Guiya, “le système de prévention des crues du fleuve Yangtsé s’améliore tous les jours. L’utilisation de plusieurs méthodes de prévention a instauré un filet de protection à plusieurs niveaux sur le fleuve Yangtsé. Par exemple, le barrage des Trois Gorges peut retenir plus de 90% des eaux du fleuve Jingjiang. Il est donc capable de résister aux inondations sans précédent depuis 100 ans. Avec les zones de rétention de crue, il pourra apporter une plus grande contribution.”

Le mois d’août est critique pour prévenir les crues. Il faut rester autant vigilant quand les eaux reculent. Le barrage des Trois Gorges a répondu aux exigences très élevées. Il est donc capable de résister aux grandes inondations. Avec 23 ouvertures profondes et 22 ouvertures pour décharger des eaux, ainsi que 8 ouvertures d’évacuation de sables, le barrage peut très vite retrouver l’équilibre entre l’eau entrante et sortante du réservoir. En outre, en amont du barrage des Trois Gorges, il y a 111 grands barrages qui peuvent également contribuer à la prévention des crues au moment critique.

La prévention des crues est comme un examen qui nous demande de remédier aux points faibles. Selon Chen Guiya, des organismes gouvernementaux et des villes devront renforcer la construction des zones de rétention de crue et les digues, instaurer des vannes de dérivation de crue pour être plus efficace, de manière à mieux soutenir le fonctionnement du système de prévention des crues du fleuve Yangtsé. Sur les cours moyen et inférieur, ainsi qu’aux lac Dongting et lac Boyang, il faut planifier et gérer en temps opportun des terrains entourés par des digues de protection pour qu’elles jouent le rôle de rétention d’eau et permettent parallèlement un développement ordonné.