Le collectif pour la transition (CTG) dénonce les violences post-électorales (communiqué)

0
635

Depuis l’élection du Dimanche 18 Octobre 2020 et l’auto-proclamation de Monsieur Cellou Dalein DIALLO, principal challenger du président Alpha CONDE, comme vainqueur du scrutin, la Guinée connait à nouveau un cycle dramatique de violence.

On enregistre déjà plus d’une quinzaine de morts, de nombreux dégâts matériels et des violations flagrantes des droits de l’homme notamment la séquestration de Monsieur Diallo.

C’est la bascule vers la Dictature et la Terreur d’un régime aux abois, prêt à tout pour instaurer une Présidence à vie avec la complicité d’institutions aux ordres.

Le Collectif pour la Transition en Guinée (CTG) qui alerte depuis des mois sur le risque de chaos et de guerre civile inhérent à ce scrutin, condamne fermement ces exactions et exige avec le soutien de la Communauté Internationale, la mise en place d’une Transition inclusive rassemblant opposition, majorité, société civile et diaspora.

Cette Exigence devient une Urgence pour arrêter les violences et éviter que ce pays ne sombre, avec tous les risques de déstabilisation de la sous-région et d’explosion migratoire.

Le CTG annonce la création prochaine d’un Conseil Supérieur de la Transition pour conduire la Transition et proposer un Gouvernement d’Union Nationale, en relation avec l’ensemble des forces vives sociales et politiques, et tous ceux qui sont soucieux de l’avenir de la Guinée.

Le CTG invite le peuple de Guinée seul détenteur de la souveraineté, à se mobiliser comme un seul Homme pour soutenir la Transition et construire une Guinée Nouvelle Juste et Prospère.

« Vite la Transition pour que cessent les violences et le naufrage de la Guinée »

Contact presse :

Hadja Diallo : +33 6 15 63 07 61

 [email protected]

www.224ctg.org