Le communiqué de la Confédération Africaine de Football sur la décision disciplinaire contre la Guinée (Source CAF)

mai 18, 2019 3:33

Voici le communiqué officiel de la Confédération Africaine du Football concernant la décision de suspension de la Guinée suite à la controverse sur l’âge de certains joueurs cadets.

Les Faits à la suite d’une plainte déposée par la Fédération Sénégalaise de Football concernant le match joué entre le Sénégal et la Guinée lors du tournoi final de la CAN U17 Tanzanie 2019, le 18 Avril 2019, la Fédération Sénégalaise s’est opposée à la participation des joueurs Ahmed Tidiane Keita et Aboubacar Conté. Et ce, compte tenu du fait que les dates de naissance indiquées dans la liste des joueurs et la feuille du match reflètent les dates de naissance des deux joueurs comme étant nés en 2002. Ces dates de naissances étaient contraires à la fiche d’informations de l’équipe lors de la Coupe internationale des moins de 16 ans disputée au Japon en 2017.

 La fiche d’information de l’équipe Guinéenne indique:

  • Joueur no. 12 Aboubacar Conté – Date de Naissance en 2001
  • Joueur no. 6 Ahmed Tidiane Keita – Date de Naissance en 2001

Observations

L’article 32 des règlements de la Coupe d’Afrique des nations U17 stipule que : si la CAF apprend, quelle que soit la source, qu’une fraude et ou falsification de documents accomplie par quelque moyen et / ou support que ce soit a été commise par une ou plusieurs équipe (s) nationale (s), une enquête sera ouverte.

L’article 135 du Code Disciplinaire de la CAF stipule que : « Celui qui, dans le cadre d’une activité liée au football, crée un titre faux, falsifie un titre, fait constater faussement dans un titre un fait ayant une portée juridique ou utilise pour tromper autrui un titre faux sera puni..». À la suite de ce qui précède, l’administration de la CAF a ouvert une enquête sur cette allégation et a adressé plusieurs courriers au Secrétaire Général de la Fédération Japonaise de Football (JFA), demandant des informations à ce sujet, notamment si la Fédération japonaise était en possession des formulaires nécessaires pour obtenir un visa d’entrée au Japon, reflétant les dates de naissance des deux joueurs concernés.

En réponse aux correspondances de la CAF, la Fédération Japonaise de Football a fourni à la CAF les copies des passeports des deux joueurs concernés, à savoir Aboubacar Conté et Ahmed

Tidiane Keita.

Selon les copies des passeports transmis à la CAF, le joueur Ahmed Tidiane Keita, a obtenu un passeport de la République de Guinée sous le numéro de référence 00252540 le 11 Avril 2017. Ce passeport indiquait que sa date de naissance était le 31 Décembre 2001. La copie du passeport délivré à l’égard du joueur Aboubacar Conté est sous le numéro de référence 00253147, ce passeport ayant été délivré le 11 Avril 2017 avec la date de naissance le 13 Novembre 2001, Les informations sur ces passeports correspondent aux fiches d’information de l’équipe Guinéenne lors de la Coupe internationale des moins de 16 ans.

En ce qui concerne le système d’enregistrement de la CAF (système CMS), la Fédération Guinéenne a soumis les passeports pour participer au tournoi final de la CAN U17. Le passeport de M. Aboubacar Conté est sous le numéro 00401191, dans lequel la date de naissance de M. Conté est indiquée: le 13 Novembre 2002, et le joueur Ahmed Tidiane Keita, sous le numéro de passeport 00401166, où sa date de naissance est indiquée comme étant le 31 Décembre 2002. Suite à ce qui précède, le Secretaire General de la CAF a adressé une lettre à la Fédération Guinéenne de Football le 29 Avril 2019 pour l’informer de l’ouverture d’une enquête et l’inviter à prendre position et à répondre aux allégations concernant la divergence entre les dates de naissance des joueurs entre les informations soumises lors de la Coupe internationale des moins de 16 ans au Japon et les informations soumises à la CAF pour le tournoi final de la CAN U17 organisée en Tanzanie.

En réponse à ce qui précède, la Fédération Guinéenne de Football a indiqué qu’en ce qui les concerne, les passeports présentés pour la CAN U17 étaient corrects et établis à partir de documents d’actes de naissance légaux et de tests IRM reconnus par les autorités. Ils ont en outre indiqué que la Fédération Japonaise de football n’était en possession d’aucun autre passeport ni d’aucun autre test IRM et que, par conséquent, ils ne voyaient pas d’autre problème que celui de « déceptions sportives ».

Le Jury Disciplinaire a recherché des preuves auprès de la Commission médicale de la CAF, qui avait indiqué que les tests d’IRM ne vérifiaient pas un âge particulier, mais confirmaient simplement que le niveau de croissance du joueur n’avait pas dépassé le niveau 6. La Fédération Guinéenne de Football ne s’est pas faite représentée à l’audience du Jury Disciplinaire de la CAF malgré qu’ils ont été invités à prendre

En raison de l’existence de deux passeports différents pour chacun des joueurs concernés, un passeport a été utilisé pour la Coupe internationale des moins de 16 ans organisé au Japon, l’année de la date de naissance étant 2001, et l’autre pour le tournoi final de la CAN U17 en Tanzanie, qui a indiqué l’année de naissance comme étant 2002, qui montre clairement qu’il y a eu falsification. Le Jury Disciplinaire décide à l’unanimité, par la décision #300, a décidé d’imposer les sanctions suivantes à l’encontre de la Fédération Guinéenne de Football :

  1. Que les joueurs Aboubacar Conte et Ahmed Tidiane Keita n’étaient pas éligibles pour participer avec la Guinée au Tournoi Final de la CAN U17 disputée en Tanzanie. En raison de leur participation, l’équipe est exclue de la compétition et tous ses résultats et réalisations au cours de la compétition doivent être annulés ;
  2. Que la Fédération Guinéenne de Football, à la suite de sa disqualification, est empêchée de représenter la CAF lors de la Coupe du Monde FIFA U17 ans qui aura lieu en 2019 ;
  3. Que conformément aux règlements de la CAN U17, la Fédération Guinéenne de Football est bannie des deux (2) prochaines éditions de la CAN U17 de la CAF ;
  4. Que les joueurs Aboubacar Conte et Tidiane Keita sont interdits d’exercer toute activité liée au football pour une période de deux (2) ans ;
  5. Que toutes les médailles reçues en tant que «finalistes» doivent être retournées à la CAF dans un délai de vingt et un (21) jours, à défaut, une sanction financière de 20.000 USD (vingt mille dollars Américains) sera imposée ;
  6. La Commission d’Organisation sera invitée à réintégrer le Sénégal et le Comité Exécutif d’approuver la participation du Sénégal en tant que 4ème représentant de la CAF à la Coupe du Monde de la FIFA U17 qui se jouera en 2019 ;
  7. Que la personne responsable de la saisie de la date de naissance des joueurs concernés dans le tournoi final de la CAN U17 soit sanctionnée conformément à l’article 135.2 et être interdite d’exercer toutes les activités liées au football pour une période de deux (2) ans ;
  8. Que la Fédération Guinéenne de Football est sanctionnée d’une amende de 100.000 USD (cent mille dollars américains) pour la falsification des informations communiquées concernant la participation des joueurs au tournoi AFCON U17 organisé en Tanzanie. La moitié de cette amende notamment 50.000 USD (cinquante mille dollars américains) est suspendue pour une période de quatre (4) ans à condition que la Fédération Guinéenne ne soit pas coupable d’une infraction similaire au cours de cette période.