Le Congrès de l’USTG maintenu à Mamou : accusé de mauvaise gestion Louis M’Bemba Soumah vers la sortie ?

octobre 26, 2018 11:09
0
Contrairement au communiqué signé par Louis Bemba Soumah, le secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) faisant état d’un report du Congrès prévu à Mamou du 26 au 28 octobre 2018, ce il reste tout de même maintenu. Au moment où tous les congressistes venus des différentes villes du pays arrivent à Mamou, un désaccord est né sur la tenue de ce Congrès. Ce malentendu a opposé le secrétaire général et les autres membres du bureau exécutif de l’USTG, a-t-on appris sur place.
Pour en savoir plus, la rédaction locale de Guinéenews© a contacté Maurice Dopavogui le secrétaire général adjoint de l’USTG qui apporte des précisions. « Nous avons officiellement convoqué un congrès qui était fixé au départ au 23 octobre 2018. Entre temps, quatre de nos camarades sont partis à l’extérieur pour assister à un Congrès international. Puisqu’il devait venir un peu en retard, ils nous ont demandé de reporter le Congrès au 26 octobre. Ce qui fut fait.  Au cours d’une réunion préparatoire sur la tenue du Congrès, nous avons expliqué la trame d’un Congrès : le rapport d’activités, le rapport financier à présenter et à débattre. Il y a aussi l’amendement des textes juridiques (le statut, le règlement intérieur et le règlement financier) pour que le fonctionnement soit conforme aux réalités et aux contextes actuels. Nous avons demandé à notre camarade Secrétaire général Louis M’Bemba Soumah étant ordonnateur des dépenses, de faire un rapport. Il a répondu qu’il n’a pas de rapport à présenter. Or, le rapport doit être expliqué devant le Congrès » explique t-il.
Poursuivant, M. Dopavogui ajoute : « Louis M’bemba Soumah a fait un communiqué parce qu’il se reproche de mauvaise gestion sinon on ne peut faire un Congrès sans rendre compte. Dans les conditions normales, chaque 5 ans, nous devons tenir le Congrès. Actuellement, nous sommes un syndicat illégal à partir du 19 mars 2018. Nos partenaires n’ont plus de considération au bureau », déclare-t-il.
Les membres du bureau exécutif de l’USTG présents à Mamou sont déterminés à partir de ce Congrès, pour renouveler leur bureau.