Le FNDC rassure qu’il n’y aura aucune consultation autour d’un changement de Constitution

septembre 5, 2019 3:27

Comme nous vous l’annoncions dans une précédente publication, les membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) se sont réunis en session extraordinaire à leur siège de Kipé, dans la commune de Ratoma ce jeudi 5 septembre 2019. Une rencontre qui fait suite à l’adresse à la nation du président Alpha Condé hier mercredi.

Dans une déclaration rendue publique à cet effet, les membres de cette entité notent que cette allocution du chef de l’Etat n’a malheureusement pas tenu ses promesses au regard de l’immense aspiration de la population à la paix, à la sécurité, et à la stabilité en Guinée et dans la sous-région.

« L’occasion qui aurait permis au président de rassurer et d’honorer notre peuple, en réaffirmant son attachement aux principes fondamentaux de démocratie et au respect des serments qu’il a solennellement prêtés à la face du monde, a été ratée,  renforçant ainsi la confusion, l’angoisse au sein des citoyens et  l’incertitude au niveau des investisseurs », indiquent ces leaders sociaux et politiques.

Disant s’exprimer au nom du peuple de Guinée déterminé, selon lui, à barrer la route au coup d’Etat civil, « le FNDC appelle le président Alpha Condé à réaliser que notre pays est dans une situation très grave », invite-t-il non sans dresser un regard sur l’état dans lequel se trouve le pays.

« L’économie est en lambeaux, les infrastructures en décadence, les conditions de vie des populations en détresse, une jeunesse sans emploi en désespérance. Tout cela sur fond de corruption généralisée, de bradage de patrimoines publics, de détournements de deniers de l’Etat, d’enrichissements illicites, d’impunité inédite, de mensonge d’Etat. Un système de gouvernance qui méprise le peuple et enrichit ses bourreaux », dénonce le FNDC.

Pour les membres du front anti troisième mandat, l’allocution d’Alpha Condé d’hier dénote un décalage flagrant avec la réalité, et que la mobilisation populaire contre le coup d’Etat civil ou 3e mandat est plus que jamais un devoir du peuple que le FNDC incarne avec courage.

« Il faut donc rendre un vibrant hommage à tous ces citoyens résidants et de la diaspora qui ont fait le choix de l’honneur et de la dignité pour défendre la nation contre des imposteurs et corrompus. A ces conspirateurs et ennemis du peuple au cynisme sans égal, le FNDC répond qu’il n’y aura aucune consultation, encore moins de discussion autour d’un changement de Constitution. Quel que soit le prix que vous comptez faire payer à notre Peuple, sachez qu’il est prêt. Que le FNDC reste mobilisé pour empêcher toutes velléités de tripatouillage des élections législatives à l’effet de donner la majorité des deux tiers au parti au pouvoir, permettant ainsi d’aboutir au projet de troisième mandat », lance-t-il.