Le journaliste Ben Daouda Sylla reçoit les honneurs de ses anciens collaborateurs avant son inhumation 

0
383

Décédé le dimanche 18 octobre dernier, le désormais ancien directeur général de l’Agence guinéenne de presse a été inhumé ce mardi 20 octobre. Il repose au caveau de Cameroun où une foule nombreuses de parents, amis, connaissances et anciens collaborateurs l’ont accompagné, après la prière de 14 heures.

La cérémonie funèbre a commencé par la levée du corps à la morgues du CHU Ignace Deen. Puis, le corps a été transporté au ministère de l’Information et de la Communication où a était était organiisé un symposium à l’effet de magnifier l’homme et les vertus qui l’ont caractérisé depuis son admission à la Radiodiffusion télévision guinéenne en 1986 jusqu’à sa mort.

De nombreux témoignages ont ponctué la cérémonie, dont ceux du président de la Haute autorité de la Communication, Boubacar Yacine Diallo, du Secrétaire général de la Cour constitutionnelle, Cheick Fantamady Condé et de Mamadou Aliou Che Diallo de la Rtg.

Tous ont vanté les mérites du défunt journaliste, et ancien correspondant de Africa N°1, dont le professionnalisme dans le traitement de l’information n’aura souffert d’un reproche.

A tour de rôle, les religieux chrétiens et musulmans se sont relayés au pupitre pour implorer le pardon de Dieu en faveur de feu Ben Daouda Sylla, ainsi que de nombreux autres personnalités politiques et administratives.

Au terme de la lecture du Saint Coran dans la famille mortuaire, à Boulbinet, suivi de la prière funèbre, le cortège a rallié le cimetière de Cameroun où le journaliste a été inhumé. Il laisse dans le deuil deux veuves et trois filles.