Le lancement de la centrale thermique de la Tannerie annoncé pour l’après-saison pluvieuse

0
170

Le lundi 28 janvier dernier,  ministre de l’Energie a une visite sur le chantier de la future centrale thermique sise à la Tannerie, dans la commune de Matoto, à Conakry. Une initiative née d’un calcul effectué à l’effet de connaitre après la mise en service de Kaléta en 2015, est-ce que la Guinée pouvait se retrouver avec un déficit avant 2018. Puisque les centrales thermiques de Kaloum et l’adjonction des 100 MW permettaient jusque-là de ne pouvoir alimenter le système interconnecté d’EDG que jusqu’en 2017.

En 2018 donc, il fallait une autre adjonction de 50 MW. Et c’est alors que le gouvernement a pris contact avec une société pour monter ce projet qui consiste à réaliser la centrale et la rétrocéder à la Guinée afin que celle-ci entre dans le patrimoine guinéen.

Sur le site, les responsables des sociétés Tè-Power et Endeaver qui y opèrent disaient avoir commencé les travaux le 11 mai 2018 pour les finir en septembre de l’année suivante, c’est-à-dire ce mois-ci. Un délai qui, ce jour a tonné mal dans les oreilles du ministre Cheick Taliby Sylla qui a exigé à ce que  tout soit mis en œuvre pour que les travaux arrivent à terme en mai 2019. Ce, disait-il, pour faire face au déficit énergétique constaté à ce moment précis.

« Le délai de fin des travaux qui m’a été dit ici, c’est en septembre. Et je leur ai dit que je ne suis pas d’accord. J’ai demandé à ce que ces sociétés travaillent nuit et jour pour qu’au mois de mai, cette centrale soit sur le réseau », avait-il alors indiqué.

Interrogé par Guinéenews à propos, Dr Cheick Taliby Sylla rassure que les travaux sont terminés et qu’on attend un temps propice pour lancer la centrale.

« Je peux vous affirmer que les travaux sont terminés. Mais, vous voyez, pendant cette saison pluvieuse, vous avez vu le niveau d’eau partout où on est passé. Ce niveau d’eau permet aujourd’hui de faire fonctionner les trois groupes de Kaléta, afin de donner l’énergie nécessaire pour alimenter les populations de Conakry jusqu’à Labé et voire même d’autres villes s’il y avait des lignes de transport d’énergie qui existaient. Alors, dès après la fin de la saison humide, dès que le plan d’eau de Kaléta ne permettra plus de satisfaire la demande en énergie, cette centrale sera mise en service », a déclaré le ministre même sans donner une date précise.

Avec une puissance énergétique de 50 mégawatts, la centrale thermique de la Tannerie devrait aider à fournir davantage d’électricité aux populations. Sauf que sur le site, la poursuite des travaux est perceptible même de loin.