Le ministre Naïté : « c’est un devoir de rendre compte des moyens mobilisés pour   les routes »

0
642

Pour faire comprendre à la presse comment il fonctionne et comment évoluent ses activités, le département des Travaux publics a organisé une rencontre d’information avec 40 journalistes venus des médias publics et privés les 24 et 25 septembre 2019 à Conakry. Pendant ces deux jours, les participants ont pris connaissance du cycle d’un projet routier, le code des marchés publics, mais aussi des mégas projets en cours au ministère des Travaux publics.

En marge de cette rencontre, le ministre des Travaux publics, Moustapha Naité, a insisté sur le fait que son département un devoir de transparence, d’où l’importance de donner les chiffes de l’argent mobilisé dans le cadre de la construction des routes.

« Je dis souvent à mon conseiller principal, que la peur des gros chiffres fait qu’on a peur de dire les montants alors que c’est un devoir de transparence, de rendre compte, de dire exactement ce que nous faisons avec non seulement l’argent, les moyens qui sont mobilisés avec nos partenaires au développement, les moyens qui sont mis à disposition à partir du Budget national pour justement que les uns et les autres comprennent que les défis sont immenses », a-t-il indiqué, avant de souligner la nécessité de préserver le patrimoine routier : « Les travaux routiers coûtent très chers et que nous devons tous préserver ce que nous avons construit, et surtout faire en sorte que puissions encore davantage mobiliser afin que d’autres routes puissent être déployées, soit des routes construites ou réhabilitées. »

Lire vidéo