Le nul de la Guinée face au Rwanda : Voici ce qui a manqué au Syli national

octobre 16, 2018 5:14
0

A la grande surprise de nombreux supporters guinéens et autres férus du cuir-rond, le Syli national de Guinée a concédé un match (1-1) face à son homologue du Rwanda à Kigali sur qui il avait pris un avantage à Conakry en remportant la partie sur le score de 2 buts à zéro.

Pourtant, au cours de cette rencontre comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, l’équipe nationale guinéenne avait le match en main pour pouvoir arracher son ticket de qualification à cette plus prestigieuse compétition sportive du continent prévue au Cameroun.

C’est du moins l’analyse que fait de cette sortie le consultant sportif et banquier Thierno Saïdou Diakité qui soutient qu’après l’inscription de leur premier et unique but de la partie, les poulains de Paul Put ont levé le pied en laissant notamment l’initiative aux rwandais, surtout en deuxième période où ils ont laissé la possession à l’adversaire qui a élaboré le jeu et mené plusieurs actions dangereuses.

« On aurait pu densifier le milieu de terrain pour déjà pratiquer un pressing haut en vue de contenir les rwandais dans leur montée de terrain et gérer le match. Curieusement, le pressing était très bas. On a laissé l’initiative aux rwandais qui, au fur et à mesure que le temps passait, prenaient confiance en eux-mêmes. Et vous avez dû remarquer qu’on a été sauvé de justesse à la dernière minute », fait-il remarquer.

En plus de ceci, ce membre de la Commission Communication du COCAN 2023 note que les latéraux ont quelque peu failli, notamment le couloir droit en deuxième mi-temps. « Parce que toutes les actions dangereuses venaient de ce couloir », fait-il mention.

Pour M. Diakité, avec cette contre-performance, la Guinée ne peut prétendre à une quelconque qualification aux phases finales de la CAN Cameroun 2019. Toute chose qui reste conditionnée par un exploit en novembre prochain face à la Côte d’Ivoire.

« Il va falloir attendre la dernière journée, parce qu’au mois de novembre on reçoit la Côte d’Ivoire. Donc, il nous faudra impérativement battre cette équipe et négocier peut-être un match nul dans la capitale centrafricaine de Bangui. Car, il nous faut absolument prendre 3 points sur les 6 possibles », conclut-il dans une interview téléphonique accordée à Guineenews.