Le prédicateur, Karamôkô Solo,  accusé de réunir des gens chez lui à Kankan: Soutenu par le préfet, il se défend

0
1341

Les images montrant le célèbre prédicateur de Kankan Cheick Souleymane Sidibé communément appelé Karamô Solo, entouré de certains fidèles musulmans à son domicile sise au quartier ex aéroport, ont été diffusé dans la nuit du dimanche 19 Avril 2020, par nos confrères de la chaîne de télévision de proximité Faso TV.

Quelques heures après leur diffusion, ces images ont fait le tour de Kankan avant de se retrouver sur la toile et suscité une vague d’indignation d’autant plus que les regroupements de plus de 20 personnes sont en ce moment interdits pour limiter la force de propagation du Covid-19.

Sitôt le lendemain, le mis en cause a été convoqué et écouté par les autorités préfectorales et communales. Dans ses interventions, l’ambassadeur de la paix de l’Unesco s’est défendu en rejetant en bloc avoir fait ce regroupement dont on l’accuse.

« Avant, les journalistes qui travaillaient pour la chaine Faso TV, venaient m’interviewer chez moi, sans problème. Il y a sans doute beaucoup de mes images là-bas en archive, mais si une soirée, on vient me dire qu’ils ont clandestinement pris mes images en train de diriger une prêche, là j’en suis surpris. Les citoyens de Kankan doivent savoir que ces images qui ont été diffusées ne sont qu’un pur montage », a-t-il déclaré.

Pourtant,  le confrère Aly Badra Condé, l’un des principaux artisans de la diffusion de ces images, reste droit dans ses bottes. Il persiste et signe: « Nous ne mentons pas. Il a démenti l’authenticité de nos images. C’est son  droit. Mais nous avons nos preuves. Des preuves qu’on a aussi diffusé ce lundi, pour prouver à nos téléspectateurs et à tout Kankan que nos images sont bel et bien authentiques ».

Dans ce bras de fer, le prédicateur jouit d’un soutien de taille, celui de l’ex-préfet toujours aux affaires.

Aziz Diop au sortir des pourparlers avec l’ accusé a déclaré que : « Ces images sont de nature, à opposer Karamo Solo à la ligue islamique régionale et au Président Alpha Condé. Au terme de nos échanges, on a compris que Karamo Solo n’a rien fait, il a même exigé de faire sortir les vraies images montrant qu’il a réuni les gens chez lui. Donc, nous lui avons demandé d’organiser une émission dans sa radio pour expliquer aux gens ce qui s’est passé, il a aussi dit qu’il est à la disposition des autorités religieuses ».

En réplique Ballamoussa Kourouma, Co-animateur du programme télé à travers lequel les images ont été diffusées, se dit surpris d’une telle déclaration de la part d’une autorité.

« Nous avons été surpris des propos de monsieur le préfet. C’est vraiment pas croyable qu’il se mette du côté d’un camp. Nous, nous n’avons fait qu’accomplir notre mission d’informer les citoyens sur ce qui se passe. Le dimanche de sources très sures, nous ont parlé de ce regroupement au domicile de Karamo Solo. Comme je suis reconnu, alors j’ai dépêché quelqu’un qui est allé vérifier cette information pour nous ».

A présent, on attend de savoir jusqu’où cette affaire ira, d’autant plus que le célèbre prédicateur de Kankan, ne s’est pas encore décidé à porter plainte ou non.