Le premier ministre Kassory Fofana est en visite, à Kankan

0
903

Le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana séjourne en ce moment même dans la capitale de la savane guinéenne. Cette visite se situe dans le cadre du lancement de la caravane nationale des activités de l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES).

Après sa descente à l’aérodrome du district de Diankana  situé à une quinzaine de kilomètres du centre-ville, le chef du gouvernement et sa suite ont mis le cap sur la maison des jeunes via les domiciles des sages de la notabilité.

C’est dans une salle à moitié remplie par plusieurs centaines de femmes de la localité que le premier ministre accompagné de son épouse et plusieurs membres de son gouvernement ont été reçus dans la soirée de ce mardi.

Dans son discours, le chef de la primature avant d’aborder le but de sa visite, s’est d’abord lancé dans une campagne séduisante en faveur du chef de l’Etat.

« Le professeur Alpha Condé est venu pour construire la Guinée. Dans cette construction, nous ne permettrons pas aux perturbateurs de noircir son œuvre qui est historique, qui a posé les jalons de la Guinée d’aujourd’hui et celle de l’avenir. Nous répondront à nos adversaires à travers les urnes. Je viens de voir l’expression de votre volonté laquelle je n’en doute pas se fera sentir dans les urnes pour dire oui à la nouvelle constitution et pour voter massivement pour le RPG aux prochaines législatives. C’est la réponse qu’il conviendrait de donner à ceux qui, aujourd’hui, cherchent à diviser et éloigner notre champion de sa mission historique de construire la Guinée », a-t-il déclaré.

A propos des actions à mener dans la zone de Kankan dans le cadre de l’ANIES, les distributions d’allocations mensuelles pour les familles les plus démunie, il a assuré qu’ils débuteront avec 400.000 personnes dans la localité de Kérouané, considérée comme la plus affectée par le fléau de la pauvreté.

« L’ANIES permettra d’assurer le nécessaire aux familles dont les chefs sont morts ou en incapacité de travailler. La seule contrepartie que l’Etat demande est que vous ne mariez  pas vos filles avant l’âge de 18 ans, que vos enfants aillent à l’école et qu’ils suivent les programmes de vaccination. Nous commençons ici en Haute Guinée à Kérouané. Parce que Dieu Merci Kankan, se porte mieux en terme de pauvreté avec 400.000 personnes. L’année prochaine, ce sera 2.000.000 de personnes et Kankan fera partie du programme », a promis le chef du gouvernement guinéen.

A noter qu’après l’étape de Kankan, le premier ministre et sa délégation sont attendus à Kérouané ce mercredi 15 janvier 2020.