Le Projet de Filets Sociaux Productifs: Lancement de la phase 3 des Travaux à Haute Intensité de Main d’Œuvre

octobre 24, 2018 3:21
0

Le Gouvernement guinéen à travers le Projet de Filets Sociaux Productifs a procédé au lancement des travauxde la phase 3de la composante Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (THIMO),le 20Octobre 2018à YendèMillimou pour la mise en œuvre de 61Micro-Projets dans neuf (9)préfectures des régions administratives de Faranah, Kankan et N’Zérékoré.

Cette phase permettra de créer6590 emploisqui dureront 60 jours et de transférer en faveur des travailleurs un montant total de11.862.000.000 GNFsous forme de salaire. A noter que les chefs de ménages bénéficiaires, composés de toutes les couches sociales (hommes, femmes, jeunes, personnes handicapés) bénéficieront chacun d’un montant de 1.800.000 GNF à la fin des microprojets.

Aussi, à l’instar des phases déjà clôturées, les ménages bénéficiaires recevront des formations sur le changement de comportement et le volet accompagnement productif pour garantir la pérennité des actions du projet et favoriser la réduction de la pauvreté.

Cette troisième phase, a un caractère particulier avec l’introduction du paiement digital des salaires via Orange Money.

Par ailleurs, pour marquer le démarrage des travaux, la CFS a organisé une cérémonie de lancement le 20 octobre 2018 dans la Sous-préfecture de Yendè Millimou, Préfecture de Kissidougou. La rencontre a connu la participation des autorités préfectorales et sous-préfectorales de Kissidougou ainsi que la population de Yendè qui a reservé un accueil chaleureux à la délégation.

Se réjouissant du choix porté sur Yendè Millimou pour le lancement des travaux HIMO, Sâa David Milimono, nouveau maire de cette commune rurale, a indiqué que ce projet vient renforcer les capacités des plateformes locales de sa communauté.

Dans son allocution, Abdoulaye Wansan Bah, Coordonnateur du projet, a sensibilisé les travailleurssur l’importance du port des équipements et a réitéré l’engagement du Projet à apporter de l’appui aux personnes vulnérables en leur offrant du travail.

« Ce que nous allons faire à Yendè est le prolongement de notre dévise nationale. A travers ces microprojets, nous allons vous donner du travail. Vous aller gagner des revenus qui vous permettront de corriger les injustices de la vie. Ce que vous aller gagner va vous servir, servir la population de Yendè qui n’a pas été sélectionnée et servira toute la nation, d’où la solidarité nationale. » Dixit Abdoulaye Wansan BAH.

Les THIMO s’inscrivent dans une dynamique du Gouvernement afin d’améliorer les conditions de vie des populations.

Le service communication du projet.