Le secteur de l’artisanat à Siguiri: la chienlit totale

mars 28, 2018 3:25
0

Désordre, l’anarchie, l’inorganisation…., voilà la situation dans laquelle vit l’artisanat aujourd’hui à Siguiri. Ce secteur est abandonné  dans les mains des amateurs.

Dans les 13 sous-préfectures que compte Siguiri,  seulement 4.923 artisans sont recensés. Une statistique qui en dit long.

Face à cette triste réalité, les voix s’élèvent pour dénoncer ce désordre qui sévit dans les milieux artisanaux. C’est le cas de ce maître mécanicien qui se plaint des énormes difficultés auxquelles il est confronté en raison de cette destruction du secteur de la mécanique générale. « Nous souffrons d’un problème d’organisation. Le directeur préfectoral de l’artisanat ne se soucie pas de notre sort. En 20 ans, nous n’avons jamais reçu de soutien du gouvernement », nous confie sous le sceau de l’anonymat ce mécanicien avant d’ajouter : « dans les autres pays, il te faut une carte professionnelle pour travailler. Mais ici, c’est de l’anarchie et avec une simple carte de membre, tout est permis. »

Pour mettre un terme à cette anarchie, les autorités promettent de faire des efforts pour changer la situation. « Il faut d’abord que les artisans soient organisés en associations et fédérations. Ce qui va leur permettre d’avoir des soutiens du gouvernement »,  a indiqué Adama Daouda Kéita, le directeur préfectoral du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat avant de promettre: « nous allons sortir sur le terrain, afin d’être en contact avec les artisans pour parler des différents problèmes auxquels ils sont confrontés. »