Le siège de l’agence EDG de Lambanyi a-t-il été mis à sac ? Les mises au point d’EDG

avril 20, 2018 5:22
0

 «Il y a eu plus de peur que de mal»

Suite aux perturbations enregistrées dans la desserte du courant électrique hier jeudi 19 avril, le siège de l’agence EDG (Electricité De Guinée) de Lambanyi a failli être mis à sac par des jeunes surexcités qui réclamaient le retour immédiat de l’électricité dans leurs foyers.

Selon le Directeur Marketing et Communication d’EDG, Thierno Maadiou Diallo, joint au téléphone par Guinéenews, il y a eu plus de peur que de mal. Lisez plutôt ses explications :

«Des perturbations ont été enregistrées dans la déserte du courant électrique. Elles sont dues à la surcharge sur la ligne de départ. Mais très malheureusement, les gens ont pris une mauvaise habitude de sortir et s’attaquer à des personnes et leurs biens. Hier (jour de manif, NDLR), il y a avait le courant dans toute la zone de notre agence de Lambanyi. Je ne peux pas comprendre que des gens viennent à Lambanyi pour causer des dégâts. Ils ont empêché notre équipe qui était sur le terrain de rétablir l’électricité. Imaginez, comment peut-on corriger une panne si les gens sont dans les rues. Nous ne pouvons pas prendre le risque d’aller au dépannage pendant que les émeutes explosent partout.

Le problème, je n’arrive toujours pas à comprendre  que les manifestants soient venus jusqu’à notre agence alors que ce quartier avait le courant. Dieu merci, il y a eu plus de peur que mal. Ils n’ont pas pu faire ce qu’ils voulaient. Pendant que je vous parle, il y a des gens sur le terrain qui sont en train de travailler. C’est notre hangar qui a été endommagé et nous avons retrouvé aussi des projectiles au niveau des fenêtres et des portes», a-t-il fait comprendre