L’économie privée chinoise contribue pour plus de 60% au PIB national

mars 8, 2019 9:41

Li Xinyi, journaliste au Quotidien du Peuple, partenaire de Guineenews.org

Le 2 mars, Guo Weimin, porte-parole de la deuxième session du 13e Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, a déclaré aux journalistes que l’économie privée est un sujet de préoccupation majeure pour la société et a été l’une des priorités du travail du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois de l’année dernière.

L’économie privée est un élément important de l’économie de marché socialiste et joue un rôle irremplaçable dans la stabilisation de la croissance, la promotion de l’innovation, la création d’emplois et l’amélioration des moyens de subsistance de la population. Depuis 2012, les investissements privés représentent plus de 60% des investissements en immobilisations du pays, les entreprises privées utilisent près de 40% de ses ressources, payent plus de 50% des impôts, génèrent plus de 60% du PIB et contribuent à plus de 70% de l’innovation technologique et du développement de nouveaux produits, et enfin elles fournissent plus de 80% des emplois urbains et plus de 90% des nouveaux emplois.

Au cours des dernières années, le gouvernement chinois a pris les mesures suivantes pour soutenir le développement des entreprises privées.

– les entreprises honnêtes et respectueuses de la loi se sont vues permises de mettre en œuvre sans inquiétudes les politiques d’incitation au financement, le rôle des fonds directeurs gouvernementaux a été pleinement déployé, un mécanisme de transfert de fonds aux entreprises a été établi, le mécanisme de compensation des risques de crédit a été amélioré, les institutions financières bancaires ont été incitées à réduire davantage les intérêts et les frais pour les petites et micro-entreprises, et le comportement des services de financement intermédiaires en matière de comportement de facturation a été standardisé. Le gouvernement a également favorisé la construction d’un système de garantie de financement et approfondir le mécanisme de coopération dit « taxe d’argent » afin de garantir que les prêts aux entreprises honnêtes et respectueux de la loi ne posent aucun problème.

– le degré de commodité de l’enregistrement des entreprises a été amélioré

À travers une série de réformes telles que la réforme du système d’immatriculation du capital enregistré, la réforme de la « première licence », la réforme du système d’inscription « multi-certification   » et l’annulation aisée, des efforts ont été déployés pour améliorer le degré de facilitation de l’enregistrement des entreprises, stimuler la vitalité du marché et consolider le développement des entreprises privées. Ces solides fondations offrent un nouveau dynamisme pour la transformation et la modernisation économiques.

– le règlement des arriérés des entreprises privées

Depuis novembre 2018, toutes les régions, les départements concernés et les grandes entreprises d’État ont activement épuré les comptes des entreprises privées et des PME en retard de paiement. À l’heure actuelle, les administrations nationales et les grandes entreprises d’État ont remboursé plus de 160 milliards de yuans de comptes d’entreprises privées, parmi lesquels les salaires des travailleurs migrants et les arriérés des projets de sécurité des moyens de subsistance de la population ont été payés de manière préférentielle.

– l’assouplissement de l’accès aux marchés et l’élargissement de l’espace d’investissement privé

Ces dernières années, le gouvernement a continué à assouplir l’accès aux marchés, élargi l’espace des investissements privés et a rendu l’investissement et le commerce plus pratiques. Il a continué à accroître l’ouverture de domaines clés tels que l’aviation civile et les chemins de fer, incité les investissements privés à participer activement à la construction d’aéroports civils et de projets de lignes ferroviaires à grande vitesse, et certaines industries monopolistiques ont activement introduit des investissements privés par le biais de réformes mixtes. En approfondissant les « services gouvernementaux via Internet+ », le gouvernement a rendu plus facile et plus efficace le démarrage d’une activité par des entreprises privées.

– la réduction du fardeau des taxes et des frais d’entreprise

Depuis la réforme « remplacement de la taxe sur les entreprises par la TVA », le gouvernement a activement réduit le fardeau fiscal des entreprises privées, abaissé et exonéré certains fonds publics et réduit les frais facturés par certaines entreprises. À l’avenir, le gouvernement mettra en œuvre une politique plus large de réduction des taxes et des redevances, prévoyant notamment des réductions substantielles de la taxe sur la valeur ajoutée, des exonérations fiscales globales pour les petites et micro entreprises et les nouvelles entreprises fondées sur la technologie, ainsi que la réduction des taux nominaux des cotisations de sécurité sociale.