Lélouma: autorités locales et jeunes main dans la main pour curer la rivière Lélou

mai 1, 2018 1:47
0

Les autorités locales notamment le président de la délégation spéciale, le Secrétaire préfectoral aux affaires religieuses, accompagnés des sages, du député de Lélouma ont profité de la journée du dimanche dernier pour donner un coup de main aux jeunes dans le curage de la rivière Lélou.

«Nous sommes ici ce matin sur les rives de la rivière Lélou pour soutenir et encourager les jeunes pour cette initiative salutaire. Quand on voit ces tas d’immondices sortis du lit de la rivière, on comprend que la pollution a atteint un niveau inadmissible …L’eau était polluée… Si aujourd’hui les jeunes ont pris le devant pour débarrasser cette rivière des impuretés,  nous ne pouvons pas rester les bras croisés », a expliqué Ibrahima Diallo, le Secrétaire préfectoral des affaires religieuses de Lélouma.

Le président de la Délégation Spéciale, quant à lui, se réjouit de l’initiative et lance un appel aux uns et aux autres afin d’emboiter le pas aux jeunes pour lutter contre la destruction de l’environnement.

«Je commencerai par remercier ces jeunes pour cet acte citoyen. La protection de l’environnement est aujourd’hui une chose qui nous concerne et qui nous interpelle  tous. J’invite tout le monde à s’inspirer de cette initiative pour préserver la nature, ce don de Dieu. Voyant ces morceaux de tissus et autres déchets solides sortis du lit de la rivière, cela ne devrait laisser personne indifférent. Car, c’est la rivière qui est menacée. Ainsi que les animaux qui s’abreuvent ici. Ces jeunes arrivent à temps pour sauver la situation. Je ne peux que les encourager et leur demander de pérenniser et de multiplier ces genres d’initiatives. Cela va de notre intérêt », lance Amadou Benzi Diallo.

Pour sa part, le député de Lélouma aussi n’a pas manqué d’éloges à l’endroit des jeunes et pense qu’avec l’union et l’entraide, tout est possible sans trop dépenser.

« … La première ressource, c’est l’homme. Quand on voit aujourd’hui ce qui est en train de se faire ici, on comprend qu’avec l’entente, on peut faire bien et beaucoup. Ces jeunes  veillent sur ce don de la nature pour qu’il n y ait plus d’agissements allant dans le sens négatif. Je demande à tout le monde de se donner la main pour que la ville de Lélouma soit un exemple de propreté et de protection de l’environnement », a souhaité Dr Ibrahima Diallo.

Par la voix de leur  porte parole,  les jeunes se sont réjouis de la présence de ce beau monde surtout celle des sages et des autorités pour leur soutien. Ils ont promis  de tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Pour eux, l’acte qu’ils viennent de poser c’est-à-dire, le curage de la rivière n’est qu’un premier pas.