Lélouma: des membres du FNDC de Thiaguel Bori condamnés à 1 an avec sursis et au payement de 500 000 GNF chacun

0
472
lélouma, justice de paix

Le procès des membres du front national pour la défense de la constitution (FNDC), arrêtés le jour du double scrutin dernier à Thiaguel Bori, ainsi que deux autres dossiers inscrits au rôle s’est poursuivi ce jeudi 23 avril dans la salle d’audience de la justice de paix de Lélouma.  Dans le premier dossier, c’est une dizaine de jeunes gens de l’antenne locale du FNDC qui sont mis en cause.     Ils sont tous accusés de coups et blessures volontaires sur des citoyens et des attroupements illégaux sur la voie publique. Les faits remontent au 22 mars dernier, jour du double scrutin législatif et référendaire.     Après les débats, le tribunal statuant publiquement déclare:   Boubacar Poty Diallo, Yacine Bailo Diallo, Thierno Mamadou Diallo, Mamadou Chérif Sall, Boubacar Diallo, Abdoulayen Djayata Diallo, coupables « d’attroupement illégal sur la voie publique » et les condamne à un an de prison assorti de sursis et au payement de 500 000 GNF chacun.  Sur la même lancée, le tribunal condamne également Mamadou Tidiane Baldé à 1 an assorti de sursis et d’1 million d’amende pour « attroupement illégal sur la voie publique et délit de coups et blessures » mis à sa charge.     Par la même occasion, le tribunal a retenu Mamadou Dian Bah et Ibrahima Maleya Diallo dans les liens de la culpabilité pour « délit d’attroupement illégal, coups et blessures volontaires » et leur condamne  à 5 mois par défaut et au payement d’une amende d’1 million et émet un mandat d’arrêt contre eux.     Quant à El hadj Mamadou Samba Diallo, le tribunal a renvoyé des fins de la poursuite pour délit non imputable.     Sur ce dossier, le tribunal a constaté le désistement de la partie civile.  Le second dossier, met en cause Alseïny Diallo et Amadou Sadio Diallo alias Castro. Ils sont tous poursuivie pour vol de bétail.     Alseïny Diallo, ce cultivateur d’une cinquantaine d’année résident à Niegueré, localité relevant de la commune rurale de Korbé a nié en bloc devant la barre les faits qui lui sont reprochés. Ce récidiviste avait auparavant été impliqué dans une autre affaire de recèle à Gaoual où il avait été condamné par contumace et un mandat d’arrêt avait été émis contre.     Après les débats, le tribunal dans son verdict a retenu Alseïny Diallo dans les liens de la culpabilité pour délit de vol de bétail. Il est condamné à 5 ans de prison et 5 millions d’amende et la restitution des animaux soustraits au légitime propriétaire.     Dans le même sillage, Amadou Sadio Diallo Castro, lui, écope de 3 ans de prison et de 2 millions 500 GNF d’amende pour complicité de vol de bétail.     Dans le troisième et dernier dossier au rôle, le mis en cause Mamadou Harouna Barry, âgé d’une trentaine d’années, résident à Hérico quant à lui, est poursuivi pour avoir soustrait frauduleusement une chèvre et autres objets. L’intéressé reconnaît les faits qui pèsent contre sa personne.     Le tribunal dans son délibéré, déclare Mamadou Harouna Barry coupable et convaincu des faits de vol. Il a été condamné à 3 ans de prison ferme et une amende d’1 million.  Sur l’action civile, au payement d’une somme d’ 1 million à titre de dommage et intérêt pour tous les préjudices confondus.