Lélouma : le Lycée Diala décoiffé par une tornade

juillet 16, 2019 5:09

Une pluie accompagnée d’un violent vent s’est abattue sur Lélouma le week-end dernier et a fait des dégâts matériels au lycée Diala, l’unique de la commune urbaine.

La toiture d’une salle de classe a été emportée par le vent. A cela, il faut ajouter que le toit du centre informatique a été fortement endommagé et deux ordinateurs trempés.  Des fissures sont également visibles sur le sommet des murs de deux salles de classe. Tel est le constat fait par la rédaction locale de Guineenews©.

« Je venais de Labé lorsque j’ai été informé de cette situation. Je me suis vite précipité à l’école pour constater les dégâts. La toiture de l’une des salles de classe a été emportée par le vent. Près de seize tôles ont été emportées. Nous avons cherché sur les parages dans l’espoir de retrouver les tôles mais sans succès. A la salle informatique, une tôle était également détachée mais que le gestionnaire avait pris le temps de réparer pour limiter les dégâts. Car avec ces ordinateurs, ces batteries et tous les équipements, il fallait vide sécuriser pour éviter le pire. Malheureusement, avec le coup que la toiture a pris, l’eau continue encore à suinter », déplore Midi Billo Diallo, le président de l’Association des parents d’élèves et amis de l’école (APEAE).

Sur la même lancée, Moustapha Diallo, gestionnaire du centre informatique dudit lycée explique : « effectivement, il y a eu un vent qui a gâté un peu la toiture du centre informatique. Il y a eu trois à quatre-machines qui ont été trempées. Je les ai nettoyées et je les ai allumées. Cela s’est passé dans l’après-midi. A mon arrivée, j’ai tout d’abord remarqué l’impact sur la salle de classe qui a été décoiffée avant de voir l’état du cyber. J’ai cherché à colmater le trou au niveau du cyber mais l’eau suinte ».

A la question de savoir les dispositions prises pour réparer ces dégâts, le président de l’APEAE précise : « lorsqu’on a évalué les dégâts, des dispositions sont prises aujourd’hui pour réparer les dégâts. Lorsqu’ on a lancé l’appel, le député uninominal de Lélouma et un ancien élève de l’établissement ont pris en charge cette réparation. Le coût est évalué à environ 1 200 000FG », rapporte Mody Billo Diallo.

Ce n’est pas la première fois que des dégâts matériels causés par la pluie sont enregistrés cette année à Lélouma. Faut(il aussi rappeler que cette année, ce même établissement scolaire n’a pu présenter de candidats au baccalauréat.