Lélouma : Moustapha Diaby lance les travaux d’achèvement de la mairie

0
374

Le ministre des postes, télécommunications et de l’économie numérique Moustapha Mamy Diaby a procédé ce lundi 24 juin au lancement des travaux d’achèvement du bâtiment devant abriter les bureaux du maire et de son équipe. Et ce dans le cadre du développement des localités initié par le gouvernement à travers l’ANAFIC (agence nationale de financement des collectivités). Accompagné du gouverneur de région Madifing Diane, le ministre et sa suite ont été reçus à la maison des jeunes par les autorités préfectorales, communales, les sages entre autres.

Dans son discours de circonstance, Moustapha Mamy Diaby a rappelé l’objectif de sa visite et le but de l’ANAFIC ainsi que l’implication des maires dans l’exécution des projets de développement local. « Nous sommes là dans le cadre du nouveau programme qui est en train d’être exécuté aujourd’hui à travers l’ANAFIC. C’est à dire le financement des collectivités. D’aucun disent que les collectivités sont financées depuis l’indépendance. Mais là, ce n’est pas la même chose. Avant, lorsqu’on donnait de l’argent pour Lélouma, le plus souvent, ce financement ne parvenait pas à Lélouma. C’était détourné depuis Conakry ou Labé. C’est pourquoi beaucoup d’argent a été investi mais il y a encore la souffrance. (…) », affirme Mamy Diaby.

« Les maires doivent savoir que si ce financement est mis à leur disposition, les populations doivent le savoir. Aussi, les populations doivent savoir où est ce que cet argent est orienté pour qu’à l’avenir, si les travaux ne sont pas faits, que les citoyens demandent des comptes. Donc que les maires sachent qu’ils sont les plus proches des citoyens. C’est pourquoi il a été procédé ainsi. C’est pour que les populations puissent réellement en bénéficier. Car pour guérir quelqu’un, il faut savoir ce dont il souffre. C’est ça l’ANAFIC. Toutes les sous-préfectures de Lélouma auront leurs parts »,  a-t-il ajouté.

Faut-il rappeler que Mamy Diaby et sa suite ont continué vers Sagalé, une autre localité de Lélouma où des poses de premières pierres pour d’autres infrastructures sont prévues.