Lélouma/Parawol : un mort, des cas de diarrhée et de vomissement enregistrés

juin 14, 2018 6:35
0

Depuis le vendredi dernier, plusieurs cas de diarrhée et de vomissement dont un cas de mort ont été enregistrés dans la sous-préfecture de Parawol, plus précisément à Bonkori Diountou, une localité située à une dizaine de kilomètres du centre-ville. Selon les services de santé, la consommation de la viande d’une vache malade serait à la base de cette situation dramatique.

«Effectivement, j’ai reçu ici des patients qui souffraient des diarrhée et vomissement, il ya quelques jours. Et ces patients venaient tous de Bonkori Diountou. Par après, il nous a été rapporté par notre agent communautaire évoluant dans la zone, que toutes ces personnes avaient consommé la viande d’un animal qui était malade. Et voyant l’affluence au niveau du centre de santé, j’ai informé la direction préfectorale de la santé qui a pris les dispositions pour transférer ces malades au niveau de l’hôpital préfectoral. Mais un enfant de 5 ans a perdu la vie », a expliqué Dr Souleymane Sidibé, le chef du centre de santé de Parawol.

Ces patients, une dizaine environ sont actuellement à l’hôpital préfectoral de Lélouma et seraient hors de danger selon le directeur de l’hôpital.

«Nous avons reçu ici des personnes qui présentaient des signes de vomissement et de diarrhée qu’on a stabilisé. Finalement, nous avons compris qu’il s’agissait d’une intoxication alimentaire dû à la consommation d’un animal malade qui a été égorgé et dont la viande a été vendue à un bas prix », a expliqué le directeur de l’hôpital avant d’ajouter: «toutes ces personnes admises ici sont aujourd’hui hors de danger et seront libérées les heures à venir », a annoncé Dr Yamoussa Pascal Bangoura.

Actuellement, une équipe de la direction préfectorale de l’élevage serait à Parawol pour déterminer la nature de la maladie dont souffrait l’animal.

Faut-il rappeler que l’année dernière aussi à la même période une intoxication alimentaire lors d’un mariage avait suscité tant de psychose dans la cité.

Nous y reviendrons.