Lélouma : reprise effective des cours depuis l’ouverture

décembre 24, 2018 1:29

Considérée jusque-là comme l’une des dernières poches de résistance  à la  reprise des cours qui sont perturbés par le mot d’ordre de grève générale déclenchée depuis le 3 octobre par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), la préfecture de Lélouma se resoud enfin à reprendre régulièrement les cours.

Dans les écoles sillonnées au niveau de la commune urbaine ce lundi 24 décembre, élèves et enseignants ont massivement répondus à l’appel à la reprise des cours. De l’école primaire de Petel en passant par le collège et le lycée, les cours se déroulaient avec une forte affluence, a constaté sur place la rédaction locale de Guinéenews©.

A l’école primaire du centre, sur les 632 élèves réinscrits, 515 étaient présents. Tous les enseignants sont présents et les cours se déroulent normalement, a confié à Guinéenews un responsable de ladite école.

Au niveau également du lycée Diala toujours dans la commune urbaine, l’affluence aussi était au rendez vous.

« Cela fait aujourd’hui une semaine depuis que nous avons repris les cours. Nous nous sommes dits, conformément aux autres préfectures, il fallait trouver un moyen pour reprendre les cours. C’est ce que vous avez pu constater aujourd’hui. Les cours ont bel et bien repris au sein de notre établissement. Tous les élèves inscrits et les professeurs répondent. Toutes les classes sont pleines, les élèves sont massivement venus à l’école. Aux élèves qui n’ont pas encore répondu, je leur demande de revenir suivre les cours comme ça se fait un peu partout à travers le pays.  Quand aux professeurs, je n’ai rien à leur dire parce qu’ils sont présents et ils font effectivement le travail pour lequel ils sont là », a expliqué le censeur du Lycée Diala.

Interpellé par rapport à cette reprise des cours à Lélouma, le secrétaire général de l’Union préfectorale du SLECG, Ansoumana Diallo qualifie cette situation de reprise de « non événement » ; car, selon lui, c’est par peur de radiation que les enseignants ont repris le chemin de l’école. Néanmoins, Ansoumana Diallo promet de tout mettre en œuvre pour dit-il accompagner le SLECG dans cette noble mission.

Faut-il rappeler que cette grève paralysait le système éducatif depuis le 3 octobre dernier.