Lélouma: trois violeurs condamnés à des peines de réclusion criminelle

juillet 4, 2018 8:25
0

Comme annoncé dans l’une de nos précédentes dépêches, le tribunal criminel de Labé, dans le souci de rapprocher la justice des justiciables, a ouvert une audience criminelle foraine pour trois cas  présumés de viol dont deux sur mineur ce lundi 2 juillet à Lélouma.

Dans la matinée de ce mardi 3 juillet, le trois présumés violeurs ont été fixés sur leur sort par ledit tribunal. Le tribunal, après examen du dossier et des charges qui pèsent contre Ousmane Sylla, gendarme qui était en service à Lélouma, a déclaré le mis en cause coupable des faits qui lui étaient reprochés.

Il a écope de 5 ans de prison à la réclusion criminelle pour ‘’viol’’ sur une majeure et a deux semaines pour relever appel.

Mamadou Yaya Kanté reconnu coupable de ‘’viol’’ sur mineur, écope de 15  ans de prison à la réclusion criminelle et il doit verser à la famille de la victime une somme de 1 millions 300 milles. Les faits  remontent au 2 mars 2018. Il a également 15 jours pour relever appel.

Souleymane Diallo, lui, écope de 17 ans de prison à la réclusion criminelle pour ‘’viol’’ sur mineur et est sommé de payer une somme de 19 millions à sa victime. Il aura également 15 jours pour interjeter appel.

Interrogé par rapport à cette audience criminelle, Me Diallo Mamadou Alpha (Mariam) avocat à la cour précise : « les audiences se sont déroulées hier 2 juillet par devant le tribunal criminel de Labé en audience foraine à Lélouma. Trois cas étaient au rôle. Tous ces trois cas portaient sur des infractions de ‘’viol’’. Le deuxième cas était une infraction de viol sur majeur qui aurait été commise par un agent de la gendarmerie. Les débats se sont déroulés dans des très bonnes conditions… Pour les deux cas, nous avons estimé que les faits étaient ce qu’ils étaient. Têtus à l’endroit de mes deux clients qui ont commis des infractions de viols sur des mineur âgés de 12 et de 13 ans, je crois. Ces deux personnes se sont déclarés coupables et ont sollicité la clémence du tribunal. Donc moi, je n’ai fait que les suivre dans cette dynamique », a expliqué l’avocat avant de poursuivre.

« Malheureusement, ils ont été condamnés ce matin à des peines que nous estimons plus ou moins lourdes malgré que les faits soient éminemment graves… L’un a été condamné à une peine de 17 ans. L’autre à une peine de 15 ans ferme. Le troisième cas qui concernait le gendarme, ce dernier a été condamné à 5 ans. Puisque en fait, lui, nous avons estimé qu’il y avait suffisamment de zones d’ombre. Malgré qu’il n’a pas pu suffisamment se défendre pour montrer au tribunal qu’il était innocent dans cette affaire… »